Le Souverain déterminé à ériger le Maroc en acteur clé de la construction de l’Afrique de demain

Le Roi Mohammed VI vient d’adresser, ce mercredi 6 novembre 2019, un discours à la Nation à l’occasion du 44e anniversaire de la Marche verte. Un évènement qui a été et restera le symbole absolu de la symbiose qui unit indissolublement le Trône et le peuple, a affirmé le Souverain au début de son discours. C’est aussi « la preuve, s’il en est besoin, qu’ensemble, le Roi et le peuple du Maroc sont capables de relever les défis auxquels la Nation peut être confrontée », a-t-il ajouté.

Reliant le passé au présent, le Roi Mohammed VI a déclaré que l’élan qui, en 1975, a rendu possible la récupération du Sahara se perpétue aujourd’hui encore. « Et c’est toujours l’esprit impérissable de la Marche Verte qui nous anime quand nous nous engageons à mener à bonne fin le développement de toutes les régions du Royaume », poursuit le Souverain.

Le Roi Mohammed VI a rappelé que sur la marocanité du Sahara, le Maroc a toujours affiché une position claire, inspirée par une foi inébranlable dans la justesse de sa Cause et la légitimité de ses droits. Le Souverain a annoncé que le Royaume continuera à œuvrer, conformément au processus politique exclusivement onusien et aux résolutions du Conseil de sécurité, pour parvenir à une solution politique, réaliste, pragmatique et consensuelle.

Qualifiant l’Initiative d’autonomie de sérieuse, crédible et judicieuse dans ses orientations, le Roi Mohammed VI la présente, encore une fois, comme la seule voie possible pour parvenir à un règlement du conflit, dans le respect total de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume. « Cette perspective s’est renforcée du fait qu’un nombre sans cesse croissant de pays, pour être plus précis 163 à ce jour, ne reconnaissent pas l’entité fictive de la RASD », a déclaré le Roi Mohammed VI .

Relier le Nord et le Sud

Le Souverain lie la marche verte à la marche assurée du Maroc vers le développement de l’ensemble de son territoire. Dans cet esprit, il considère inconcevable que certaines infrastructures de base s’arrêtent à la hauteur de Marrakech, en dépit de la centralité géographique de la Région d’Agadir et en dépit de ses ressources, de ses potentialités. « Par conséquent, Nous appelons à une réflexion sérieuse sur l’établissement d’une liaison ferroviaire entre Marrakech et Agadir, en envisageant la perspective d’une extension ultérieure au reste des Provinces du sud », a déclaré le Souverain. Et d’ajouter : « Nous préconisons aussi le développement du réseau routier que nous renforçons d’ores et déjà par la mise en place de la voie express Agadir-Dakhla ».
Le Roi Mohammed VI précise que le développement attendu de ces connexions entre les différentes régions du pays « s’inscrit dans le cadre de la Régionalisation avancée, pensée dans l’esprit d’une répartition équitable des richesses entre les Régions du Royaume ».

Dans le même sens, le Souverain a souligné que la dynamique nouvelle qu’il a lancée au niveau des institutions de l’Etat, du gouvernement et de l’Administration, devra, aussi, être déclinée à l’échelle régionale.

Ressusciter le Maghreb

Préoccupé par la situation qui prévaut au Maghreb, le Roi Mohammed VI a noté que la jeunesse de cette région exige la mise en place d’un espace ouvert, propice à l’interaction et à l’échange. Il a aussi noté le besoin du secteur des affaires  des conditions favorables à son développement, l’exigence d’efficacité des partenaires européens, les attente de l’Afrique subsaharienne et des pays arabes. « Les espoirs et les attentes sont énormes ; les défis sont nombreux et complexes. Mais, on peut déplorer que certains n’en mesurent pas l’importance », a affirmé le Roi Mohammed VI en soulignant que l’ennemi commun réside dans l’immobilisme et le faible niveau de développement que connaissent encore les cinq peuples du Maghreb.

Sahara marocain : portail du Maroc vers l’Afrique subsaharienne

En rappelant son engagement personnel au niveau continental, le Souverain a réitéré sa détermination à ériger le Maroc en acteur clé de la construction de l’Afrique de demain. « Notre ambition est également d’accroître le niveau des échanges commerciaux, ainsi que le volume des investissements marocains à l’échelle du Continent. Il s’agit, in fine, d’amorcer une étape nouvelle, sur la base d’intérêts mutuellement bénéfiques », a-t-il déclaré. Et le Roi Mohammed VI de conclure : « Pour atteindre ces objectifs, le Maroc devra honorer ses engagements et continuer à consolider sa présence en Afrique. »

laissez un commentaire