Les agissements de l’ex-femme d’Abdeslam Jaïdi ne concernent pas le MAE marocain

L’ancien consul du Maroc aux Etats-Unis, Abdeslam Jaïdi a été cité récemment par certains médias dans une affaire dans laquelle son ex-femme est impliquée. Maria Luisa Estrella est en fait poursuivie par le département américain de justice pour avoir délivré des visas basés sur des faux documents à des employés philippins, afin qu’ils puissent entrer aux Etats-Unis. Objectif de cette instrumentalisation : Ternir la réputation du Ministère des Affaires Etrangères.

L’ex épouse d’Abdeslam Jaïdi a fait l’objet d’une arrestation et son frère, Ramon Sungson Estrella, lui est toujours recherché pour complicité dans cette affaire. En effet, ce dernier a contribué à l’obtention des visas de façon frauduleuse pour cinq Phillipins qui ont travaillé dans une ferme appartenant à Luisa Estrella.

Le procureur reproche ainsi à l’ex-épouse d’Abdeslam Jaïdi, citoyenne américaine d’origine philippine d’avoir « dénaturé le contrat de travail de cinq personnes qu’elle a fait introduire aux Etats-Unis, en leur confisquant les passeports et en les faisant travailler comme domestiques dans une propriété privée au mépris des droits du travail, du minimum salarial, des jours de congé et des assurances maladie. »

Abdeslam Jaïdi dans tout ça ? L’ancien consul du Maroc aux Etats-Unis n’est nullement concerné par cette affaire. D’ailleurs, un ancien diplomate à New York qui a requis l’anonymat a déclaré qu’ «Abdeslam Jaïdi n’est plus en poste à New York depuis l’été 2018, donc bien avant l’éclatement de cette affaire».

Seule son ancienne relation avec Maria Luisa Estrella a été exploitée par certains médias pour en faire un pseudo scoop et ternir le Ministère des Affaires Etrangères. Enfin et selon la même source qui a requis l’anonymat, « Abdeslam Jaïdi a justement divorcé depuis des années en raison de comportements contraires à l’éthique qu’il a constatés chez son ex-femme».

 

 

laissez un commentaire