Les banques soutiennent les secteurs touchés par la crise du Coronavirus. 

 

Othman Benjelloun, Président du GPBM

Les mesures prises par les banques dans le cadre du Comité de Veille Économique (CVE) pour le soutien et l’appui aux ménages et aux entreprises directement touchés par les conséquences de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19), entreront en vigueur dès lundi 30 mars. L’annonce en a été faite par le Groupement Professionnel des Banques du Maroc (GPBM).

Il s’agit du report, sur demande, des échéances des crédits amortissables et de leasing jusqu’au 30 juin 2020 sans frais ni pénalités de retard pour les ménages et les entreprises directement impactés par le Covid-19 et la mise en place de lignes de crédit additionnelles de fonctionnement pour les entreprises impactées par ce virus, indique le GPBM dans un communiqué.

Grâce à ces lignes de crédit additionnelles de fonctionnement couvrant jusqu’à 3 mois de dépenses courantes et dans les conditions du produit « Damane Oxygène » garanti par la Caisse centrale de garantie (CCG), les entreprises vont pouvoir disposer de la trésorerie nécessaire notamment pour faire face aux versements des salaires de leurs employés et payer leurs fournisseurs, explique la même source.

Les réseaux bancaires tiennent à la disposition des entreprises les détails relatifs à ce produit « Damane Oxygène ».

Lesdites lignes de crédit additionnelles de fonctionnement sont remboursables, in fine, et ce, au plus tard le 31 décembre 2020, souligne le GPBM qui précise que le taux d’intérêt calculé sur ces lignes de crédit additionnelles de fonctionnement est fixé au taux de refinancement de Bank Al-Maghrib majoré de 200 points de base.

Pour les entreprises touchées par le Covid-19 et qui ne peuvent rembourser leurs lignes de crédit additionnelles de fonctionnement à l’échéance de décembre 2020, les banques peuvent leur accorder des crédits à moyen terme pouvant aller jusqu’à 5 ans pour les amortir.

« Par ces mesures, les banques entendent répondre aux attentes et besoins des ménages et des entreprises afin de leur permettre de surmonter les conséquences du Covid-19 et de préserver en même temps le tissu productif pour pouvoir relancer rapidement, après cette situation, leurs activités et contribuer à la création des richesses et de l’emploi au service du développement économique et social du Royaume », indique le GPBM.

Précision importante, le report des échéances n’est pas automatique, les entreprises doivent en faire la demande et l’étude des dossiers se fera au cas par cas. Autrement dit, les entreprises doivent avoir subi les conséquences de la pandémie. La mesure n’a donc pas vocation à répondre aux situations difficiles d’avant la crise du Coronavirus.

laissez un commentaire