L’événementiel s’organise en Afrique

Des chefs d’entreprise africains ont fondé à abidjan l’association africaine des professionnels de l’industrie événementielle (aapIE), visant à fédérer tous les acteurs d’un marché en plein essor estimé à «35 milliards d’euros» sur le continent africain.

L’AAPIE, qui regroupe notamment des professionnels du monde du spectacle et des organisateurs
de conférences, entend «fédérer les meilleurs professionnels de l’industrie événementielle pour créer de la valeur, accroître son impact et son rayon d’action», a déclaré à l’AFP sa présidente, l’Ivoirienne Pulchérie Djéni.
Selon l’Association sud-africaine de l’industrie des congrès et réunions d’affaires (SAACI), leader de la filière et qui existe depuis 32 ans, le marché de l’événementiel africain avoisinerait «35 milliards d’euros contre 880 milliards d’euros au niveau mondial».
«Les investissements réalisés dans le domaine événementiel augmentent de façon régulière en Afrique, les rassemblements étant considérés comme un accélérateur de croissance au sein des organisations et des structures» a expliqué de son côté,
l’expert sud-africain, Barry Clemens. «La valeur que nous créons en tant que professionnels de l’événement est non seulement reconnue par les sociétés, mais aussi dans le monde
de l’investissement, ce qui permet de stimuler l’innovation et de promouvoir l’investissement», a souligné Mme Djeni, précisant que la demande d’emplois dans ce secteur «est forte en Afrique, le plus jeune continent du monde avec près de 65% de sa population âgée de moins de 35 ans»✱

laissez un commentaire