L’UE vacille grave…face au Covid-19

Giuseppe Conte, chef du gouvernement italien

 

Le mot « solidarité » ne semble plus figurer dans le dictionnaire de l’Union européenne. Les grandes puissances seraient plutôt dans une posture du chacun pour soi et Covid-19 contre tous. La colère vient surtout des deux pays les plus exposés, l’Espagne et l’Italie. Vendredi dernier, le chef du gouvernement espagnol avertissait. Pedro Sanchez avait, en fait, prévenu que l’UE ne peut pas « échouer à nouveau envers ses citoyens ». Ceci se passe au moment où la Zone est divisée quant à la réponse à apporter face à la crise. Dans la foulée, Madrid demande de l’aide à Pékin. La Chine a été réceptive. D’ailleurs, ce dimanche un avion militaire espagnol a atterri en Chine. Il devra acheminer les premières aides, dont du matériel médical et technique et des masques.
Les couteaux étaient bel et bien tirés lors du tout dernier sommet de l’UE, avec en arrière-plan les différends sur l’approche à adopter. Pour rappel, ledit Sommet s’est achevé en queue de poisson. Samedi, le chef du gouvernement italien enfonce le clou. Dans un entretien accordé au quotidien El Sole, Giuseppe Conte n’a pas été tendre avec ses homologues européens. Il a appelé, ni moins ni plus, « à ne pas commettre d’erreurs stratégiques » face au Covid-19. Sinon, a-t-il martelé, l’édifice européen tout entier risque de perdre sa raison d’être.
Pour sa première grande crise, le bateau de la bannière bleue étoilée risque de prendre l’eau.

laissez un commentaire