Lycée Victor Hugo: Première plainte au Maroc, convocation pour harcèlement du proviseur à Paris

La famille d’une élève de terminale au Lycée Victor Hugo de Marrakech a porté plainte contre le proviseur, accusé par des élèves de harcèlement sexuel. Suspendu provisoirement et sous le coup d’une enquête administrative, il a été convoqué au siège de l’AEFE à Paris.

En plus de la plainte déposée, une enquête administrative est toujours en cours afin de “déterminer les suites à donner” à la suspension d’Hervé Magot. En poste depuis quatre ans dans l’établissement de Marrakech, le proviseur a fait l’objet d’une mesure d’appel par ordre, au siège de l’agence, Paris, où il devrait être auditionné.

Une affaire que la représentation diplomatique française au Maroc suit de “près aux côtés l’AEFE”, détaille-t-on du côté de l’ambassade. Le 17 mai 2019, le conseiller culturel de l’Ambassade de France à Rabat s’est rendu à Marrakech afin de rencontrer, à huis clos, deux représentants d’élèves ainsi que des représentants d’associations de parents et d’enseignants.

laissez un commentaire