Rabat 2019:JIDAR-TOILES DE RUE

Le 28 avril 2019, s’achevait la cinquième édition de Jidar – toiles de rue. Une édition qui a de nouveau réussi à faire communier 12 artistes venus d’Argentine, de Belgique, d’Espagne, du Canada, de France, du Maroc, des Pays Bas et du Royaume-uni autour d’une ville et de ses riverains. Une communion harmonieuse nourrie par leurs univers personnels et enrichie de leur rencontre et de l’inspiration que leur a offert la ville de Rabat pendant 10 jours.

C’est par le prisme de l’enfance que le festival souhaitait voir s’exprimer cette édition et c’est chose faite puisque l’enfance, sous ses différentes formes et ses différentes expressions, même invisibles à l’œil nu, plane sur toutes les œuvres. L’enfance on la retrouve par exemple, dans le nounours-signature du marocain Dynam, dont la fresque située avenue Al Majd, transpire autant la douceur que la mélancolie et ne manque pas d’interpeler les passants.

Si la semaine du festival fut colorée et ensoleillée, elle fut également studieuse à travers trois master-class menées par Yann Chatelin, Machima et Aicha El Beloui. Cette dernière a également donné un atelier de dessin autour de la perception de l’espace et de l’espace public dont ont pu bénéficier les étudiants de l’Ecole Nationale d’Architecture qui a abrité tous ces évènements.

Ainsi s’est donc achevée une édition fidèle à sa vision artistique première et son ambition de placer la ville de Rabat sur l’échiquier du street-art mondial, en attirant les yeux du monde entier sur ces tableaux à ciel ouvert tout en impliquant les riverains et les artistes locaux dans son évolution.

laissez un commentaire