Affaire Souleimane Raissouni : Précisions de la DGSN

 

Nouveau rebondissement dans l’affaire de Souleimane Raissouni, qui se trouve en garde à vue suite à une plainte déposée contre lui pour harcèlement sexuel sur un individu de sexe masculin. 

Dans un communiqué publié ce dimanche 24 mai 2020, la Direction Générale de la Sécurité Nationale (DGSN) dément catégoriquement les allégations médiatiques, selon lesquelles un groupe d’enquêteurs aurait effectué une descente chez Souleimane Raissouni (non nommé dans le communiqué) et fouillé son domicile sans son consentement.

La DGSN rejette ces allégations, les qualifiant d’infondées. Tenant compte du secret de l’instruction de cette affaire, la même source précise que sur ordre du parquet, deux fonctionnaires de police, accompagné d’un officier de la police judiciaire ont été dépêchés au domicile de Souleimane Raissouni (non nommé dans le communiqué) pour les besoins de l’enquête préliminaire et dans la stricte application de la loi.

La DGSN souligne aussi que la personne concernée a bien donné son accord écrit avant que cette action soit menée.

laissez un commentaire