Mauvais œil – Adultère whatsappien

Une femme qui couche hors mariage et qui commet un avortement s’en sort finalement bien. Une autre a été condamnée pour relation whatsappienne alors qu’elle est mariée. On peut donc mettre en prison une femme qui a échangé quelques gâteries avec son amant virtuel. Ça c’est de la jurisprudence. Et l’affaire est plus grave puisque le tribunal conforte le mari dans ses œuvres. Il a installé une application qui moucharde tout ce que fait sa femme avec son téléphone. Et ainsi il a su et a jeté sa femme sur la place publique.

Bref l’adultère peut être établi par un simple message.

laissez un commentaire