Alaa Eddine Aljem présente son « Miracle du saint inconnu » à Séoul

Organisé sous le thème “Focus 2020 : le présent et l’avenir des réalisatrices arabes du cinéma”, le “Festival du film arabe” qui se tiendra du 16 au 21 juillet dans la capitale sud-coréenne, Séoul, accueillera pour sa 9ème édition le cinéma marocain, dont le film de Alaa Eddine Aljem.

 

Le rendez-vous culturel qui vise à faire découvrir le cinéma arabe au public sud-coréen, verra la participation cette année du premier film marocain du jeune réalisateur Alaa Eddine Aljem, « Le Miracle du Saint Inconnu ». Présenté en compétition officielle du dernier festival international du film de Marrakech, le long métrage raconte l’histoire d’un jeune homme, Amine, qui se cache dans les collines pour tenter d’échapper à la police après avoir volé une importante somme d’argent. Le jeune voleur a réussi à enterrer son butin au beau milieu du désert, un lieu qu’il fait passer pour une tombe avant de se faire arrêter. Libéré de prison de nombreuses années après, il revient sur place pour récupérer “son butin”, avant de découvrir que l’aride colline est devenue un lieu de culte où les pèlerins se pressent pour célébrer un saint qui y serait enterré.
Primé à la 64e Semaine internationale du cinéma de Valladolid, tenue du 19 au 26 octobre 2019, “Le miracle du Saint Inconnu” a été dévoilé en mai dernier à l’occasion du Festival de Cannes, et a remporté le “Prix de la jeunesse de point de rencontre”.

La direction du Festival a fait savoir que cette 9e édition va permettre aux fans du septième art de visionner des films de réalisateurs et réalisatrices arabes qui ont pu attirer l’attention dans le milieu du 7eme art à travers le monde. Le coup de projecteur sera, par la même occasion, mis sur “différents films des réalisatrices arabes qui ont réussi à réaliser des progrès et s’accaparer l’attention du public”.

LIRE AUSSI :

Romance, Sexe, Brutalité, le film qui scotche les Marocains

laissez un commentaire