Bus de Casablanca. Le PJD agent commercial d’Erdogan

Historique. Erdogan tend sa cuillère vers la bouche ouverte de El Othmani

 

Le PJD est-il devenu un agent commercial du président turc Erdogan? L’histoire des bus de Casablanca explique cette relation, pas très bien cachée entre les islamistes marocains et leur parrain turc. Depuis l’arrivée du PJD au pouvoir (gouvernement et communes), les marchés pris par les Turcs ont explosé.

Hakim Arif

Pourquoi le transport urbain des Casablanca est-il toujours en panne? Pourquoi Casablanca est-elle obligée de recourir à des bus d’occasion d’Europe au lieu d’en acheter de neufs? Nous Avons enfin la réponse et elle confirme ce que tout le monde savait déjà. Le PJD qui dirige la mairie de la ville de Casablanca aurait tout bloqué pour faire plaisir à ses amis turcs. Il veut importer 500 bus de Turquie, au moment où le ministère de l’Industrie bataille pour faire fabriquer ces véhicules ici au Maroc. 200 sont déjà en cours de montage et c’est bien pour l’économie du pays. En produisant localement, le Maroc épargne des milliards de devises qui serviraient à des achats plus importants et crée des emplois pour des Marocains.

Que cherche donc le PJD? Pense-t-il au Maroc ou se préoccupe-t-il de l’économie et des emplois turcs? Normalement, le gouvernement devrait interdire cette acquisition. Nous sommes en crise et cette crise est profonde. Mais comme le chef du gouvernement et le maire sont tous deux pijidistes, on peut sacrifier les emplois marocains pour le plaisir des islamistes turcs.

Bonjour les patriotes

On le avait déjà, mais là c’est une démonstration directe. Erdogan n’a pas soutenu ses « frères » marocains pour leurs beaux yeux (!). Ce qu’il a dépensé pour eux, il veut le récupérer multiplié par 1000. Et les pauvres pijidistes en oublient les priorités de leur propre pays. Les députés de la majorité (à part le PJD évidemment) et de l’opposition doivent s’opposer à cette transaction.

Mais, attendons un peu. Cette affaire répond à une autre question des Marocains qui se demandaient pourquoi le PJD fait campagne contre la France et le Français? C’est clair, comme dirait un des leurs, cela semble être une idée du calife Erdogan que les islmaistes marocains vénèrent. Dénigrer la France c’est lui enlever des marchés. Il n’y a rien d’autre. Le PJD travaille d’abord pour Erdogan. Au moins, la France investit dans le secteur industriel marocain, ce qui veut dite qu’elle partage avec nous la valeur ajoutée et crée des emploi pour notre population active. La Turquie veut juste nous pomper des dollars. On ne va tout de même pas enrichir Erdogan pour un  morceau de tarte!

Salut les patriotes!

laissez un commentaire

Commentaires (1)
  1. Karamat

    La France doit s’investir plus au Maroc pour améliorer la situation des citoyens marocains. La valeur ajoutée ne doit pas entièrement quitter le pays pour la distribuer aux actionnaires ! La France peut nous rapporter du savoir-faire et nous faire confiance.

    Répondre