Casablanca sous les eaux. Même les morts en pâtissent

 

A Casablanca, même les morts ne reposent pas en paix. Encore sous le choc de la mort tragique des victimes des effondrements de Hay Mohammadi, la toile est en émoi devant les images des tombes éventrées du cimetière Al Ghofrane.

 

Par Hayat Kamal Idrissi

 

Comme un malheur n’arrive jamais seul, il a fallu que l’un des plus grands cimetières de Casablanca soit également sinistré. Les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la ville ces derniers jours n’ont épargné ni morts ni vivants.

Samedi, les images des tombes éventrées et démolies d’Al Ghofrane ont profondément choqué la toile. En colère contre les responsables « indignes de confiance », les internautes pointent du doigt la fragilité des structures, « l’absence de contrôle, la triche et la corruption qui n’a épargné personne et aujourd’hui touche même aux morts », dénonce  Nabila Ziat, sur le groupe facebook « Save Casablanca ».

 

Dépit, colère et tristesse, les internautes sont en émoi devant ce nouveau scandale mais ça ne les empêche pas d’analyser et surtout de désigner les coupables. « Les pluies n’ont fait que dévoiler toutes les défaillances et les échecs d’un conseil de ville dépassé et d’élus dénués de conscience et de sens de responsabilités.  Il est temps de rendre des comptes. L’impunité ne peut être éternelle », ajoute pour sa part Noureddine El Moumni. Catégoriques, de nombreux casablancais ont appelé au boycott des élections tandis que d’autres, plus modérés, insistent sur le bon choix des prochains dirigeants de la capitale casablancaise.

De nombreux appels et SOS ont été lancés d’ailleurs pour « sauver  la dignité des morts profanée par la corruption des vivants », s’insurge Farid Mekkaoui, l’un des volontaires qui se sont rendus ce dimanche matin au cimetière pour mener une action « sauvetage ». « Ce dernier scandale n’est qu’une autre preuve de la culpabilité et la cupidité des responsables. En leur absence, à nous les citoyens casablancais de prendre l’initiative  », ajoute-t-il. Ce dimanche matin, plusieurs jeunes volontaires se sont rendus sur les lieux, pour restaurer les tombes touchées  et celles détruites. Une note positive en ces temps de catastrophe et une initiative qui a été largement applaudie par des internautes ayant perdu toute confiance en leurs élus. Ce déluge emportera le conseil de la ville ? A suivre

 

laissez un commentaire