La pédagogie de la solidarité 

Ahmed Charaï

 

Une vidéo, très vue, est très intéressante à différents points de vue. On y voit une femme Caïd, à Safi, encourager, haranguer, sur un ton autoritaire, mais dans le langage du peuple, les gens pour qu’ils rentrent chez eux.

C’est un excellent exemple de ce dont nous avons le plus besoin, une administration forte, réactive, juste, proche du peuple, capable de parler son langage, pour répondre à ses attentes. Elle en est capable parce que les gens qui la composent sont issus du peuple et non pas d’une caste.

Nous savons tous que deux valeurs nous sauveront : la discipline et la solidarité.

Les mesures prises pour éviter la propagation du coronavirus sont contraignantes mais absolument nécessaires, vitales.  L’humanité entière s’y plie, non pas pour éradiquer le virus, ce que la science fera probablement un jour, mais pour retarder son explosion et éviter que les structures sanitaires soient dangereusement dépassées.

Néanmoins, ces mesures préventives induisent le recours à une valeur : la solidarité.

Il faut sauver l’économie, aider les entreprises à survivre. Des centaines de milliers de salariés peuvent perdre leur emploi, leur revenu, si la crise perdure plus d’un mois. L’État fait de son mieux, en fonction des moyens dont il dispose, et ces derniers ne sont pas extensibles.

Le problème est surtout pour les Marocains qui vivent de l’informel. Des centaines de milliers n’ont plus aucun revenu dès aujourd’hui. Ils sont déjà dans la précarité. Nous devons tous être solidaires dans l’application préventive des mesures préconisées, pour les protéger. Mais nous devons aller plus loin, nous intéresser, au quotidien, au sort des autres. Aider les gens de son environnement qui sont dans le besoin est aussi une mesure de protection. En agissant ainsi, nous leur donnons les moyens de respecter le confinement dans la dignité. C’est une affaire de chacun de nous et non seulement de l’État.

Nous nous en sortirons tous ensemble, nous y arriverons parce que nous sommes une grande nation. Discipline et solidarité, ces deux valeurs nous permettront d’affronter cette crise historique.

 

laissez un commentaire