Société civile et Solidarité Sud-Sud

 

Par Abderrazaq Mihamou*

 

Il faudrait oser tirer des conclusions objectives sur ce que le monde endure à l’ère de cette pandémie avec une approche plutôt optimiste,  comme  cité au  coran« …Or, il se peut que vous ayez de l’aversion pour une chose alors qu’elle vous est un bien.. » (Cf. Sourate Al Bakaraa, Verset n°216).

Ce verset sied bien à la situation, puisqu’il il fut édicté dans le contexte des grandes guerres de l’islam, seulement cette fois c’est d’un ennemi invisible et impitoyable qu’il s’agit.

Le Maroc, grâce à notre monarque, très réactif  vis-à-vis de la situation de cette pandémie dans le monde, le ton a été donné pour ramener illico presto, tous nos concitoyens qui vivaient à WUHAN le premier foyer de cette épidémie. Cette première action a permis de mettre en éveil toutes les instances du pays sur l’ampleur du danger et la nécessité de se préparer, vite et bien à l’arrivée de cet agent pathogène.

Le starting-block était mis pour le départ d’une course, que je nommerai, maintenant que nous sommes en vitesse de croisière, une vraie réussite et un modèle de management des risques à capitaliser. Les plus grandes puissances de ce monde, ayant sous-estimé  l’appétence au risque, ont implicitement reconnu l’anticipation et la réactivité du royaume à ce fléau.

En effet, l’engagement de l’administration publique ainsi que toutes les composantes civiles de la société, ont vraiment surpris nos citoyens qui ont toujours douté des capacités de nos institutions à gérer des situations de crises, notamment celles se rapportant à  l’intégrité de leur capital-santé.

Il y a cependant et en toute franchise, un bémol à ce tableau reluisant. Les partis politiques sont en reste, accrochés en queue de peloton, juste pour battre la mesure mais sans aucun apport concret.

La société civile, contrairement aux partis politiques, a démontré encore une fois son implication dans la chose publique et principalement quand le pays a besoin d’elle. Bien que nous ayons noté la prolifération d’associations de petites tailles, sans résultats apparents,  n’ayant comme objectif que celui de se remplir la besace de la part des donateurs de la place (INDH), ou d’outre-mer  (USAID-GIZ-FAO-…), il faut  signaler que plusieurs associations font honneur au pays. Ces dernières conscientes de leur devoir nationale, rappliquent à chaque fois que le besoin s’en fait sentir  pour apporter leur pierre à l’édifice et notamment dans des moments difficiles comme celui engendré par la pandémie (COVID 19) qui touche actuellement notre pays de plein fouet.

A titre d’exemple, sans être exhaustif, quelques associations responsables se sont engagées en opérant chacune dans sa ville et son secteur en sensibilisant et offrant gracieusement leurs services d’aides aux démunis. Ainsi, des actions sociales, allant de la distribution d’équipements de protection individuelle (EPI : Masque, Gants, Blouson etc..) jusqu’à la prise en charge totale des SDF (hébergement, nourriture etc..).

D’autres  associations dans le domaine de l’enseignement ont brillé en douce par leur apport dans le développement du savoir, ainsi :

  • L’association ACM (Automobile Club Marocain) et l’UMAA (Union Marocaine des Automobiles Anciennes), connues pour leurs actions de solidarité depuis leurs créations ont mis, pour la situation actuelle,  à la disposition via leur centre de formation Automotive Academy une plateforme ELECTUDE LMS Leader mondial dans la formation en mécanique automobile avec plus de 30 000 formateurs pour Plus de 350 000 utilisateurs connectés. Cette action a vu l’adhésion  de l’OFPPT  par le biais de sa directrice générale, en ouvrant  à  ses stagiaires ce contenu riche et à forte valeur ajoutée. Cette action de solidarité  s’étend au delà des frontières et ce groupement vient de satisfaire la demande de bénéficier de l’accès à cet LMS  à l’Institut Panafricain pour le développement organisme d’enseignement supérieur implanté dans plusieurs pays d’Afrique et 3 centres ( Yaoundé, Douala au Cameroun et Ouagadougou au Burkina-Faso) vont bénéficier pour leurs étudiants et enseignants   d’accès à ELECTUDE à titre gracieux et pour démontrer encore une fois l’engagement du Maroc à fructifier la développement solidaire Sud/Sud.
  • l’Association Américano-canadienne  internationale présente au Maroc depuis 3 ans, Optimist International Club Maroc, a mis à la disposition des étudiants et élèves un accompagnement par des enseignants  de qualité en « One to One » pour l’explication de cours précis à la demande  en maths, en physique, en science, en gestion, en finances et en Ressources humaines, cette expérience est en cours de diffusion même pour les pays africains grâce aux plateformes  virtuelles en web-conférence.
  • L’association SKILLS ACADEMY constituée d’un groupement de bureaux d’études, pignon sur rue, réunissant des chefs d’entreprises qui ont bien voulu contribuer,  en ces moments difficiles de confinement, à assurer aussi bien pour leurs concitoyens marocains que pour les personnes intéressées à l’international dont les marocains résidents à l’étranger que nos amis africains aussi:
  • le Mentoring des jeunes entrepreneurs dans la préparation de leur projet, l’accompagnement ;
  • le blended coaching pour les personnes qui ont besoin d’être étayées et entendues pour venir à bout du stress qui les paralyse en ce moment.
  • Le point fort, également d’actualité pour Skills Academy est la démystification du télétravail par  le suivi des cours en ligne qui nécessitent  du coaching spécialisé. Ainsi les personnes amenées à utiliser le digital dans leur quotidien seront préparés à la nouvelle manière de travailler, qui chamboulera sûrement les préceptes et l’ordre établi de la présence sur site. Le profil du futur professionnel en sera indubitablement affecté.

En définitive, bien que nous déplorons les pertes humaines causées par le virus que Dieu les recouvre de sa sainte miséricorde, nous espérons seulement que la leçon sera retenue et qu’elle est bénéfique (et pour moi elle l’est)  au regard des sacrifices consentis par nos hommes qui sont sur le front invisible avec notre actuel ennemi (Policiers, Médecins, Infirmiers, militaires, les autorités communales et provinciales etc…) ainsi que tous les préposés aux administrations publiques et semi-publiques qui veillent aux maintiens des organismes vitaux pour notre subsistance.

Le Ministère de l’éducation est également à citer pour l’effort soutenu et rapide dans la mise en place de cours à distance pour les élèves du primaire et du secondaire. A ce niveau l’équipe constituée d’enseignants et d’informaticiens a fait les bouchées doubles  pour que la plateforme Telmidice et le système de Quiz (H5P) soit mis à la disposition de tous les utilisateurs (Elèves et professeurs pour les cours et les exercices) au tout début de l’arrêt des classes. Un cas typique d’enseignement à distance qui vaut son pesant d’or et à ses initiateurs de grands éloges.

L’avenir proche nous confirmera si nous avons pu capitaliser après cette malencontreuse  rencontre avec ce type d’agression tout à fait imprévisible, si nous avons finalement prévu de :

  • Réexaminer nos besoins en médecins par densité de population ;
  • Rééquiper nos installations sanitaires en dispositifs médicaux nécessaires ;
  • Former les futurs employés de nos organismes étatiques ou privés aux TIC et au télétravail;
  • Former nos professeurs et enseignants au blended-Learning pour l’apprentissage à distance ;
  • Mettre en place des centres de recherche pour nos chercheurs qui travaillent pour d’autres nations bien loin de chez nous ;
  • Combattre le travail informel pour récupérer le maximum de bonnes volontés, rebutés par notre système éducatif et lésés par la formation professionnelle ;
  • Maintenir au sein de nos maisons, les mêmes consignes de l’hygiène corporelle et de celle du milieu ;
  • Réapprendre à vivre en société et à se respecter mutuellement, quel que soit notre position sociale ou intellectuelle…
* Chef d’entreprises en retraite et expert en digital  et coach professionnel certifié

 

 

laissez un commentaire