CNSS. El Othmani aussi aurait des choses à cacher?

Saadeddine El Othmani, secrétaire général du PJD, chef du gouvernement. Tous les gadgets sont bons pour cacher la vraie nature.

 

Après Ramid et Amekraz, voici le tour du chef du gouvernement et chef du parti islamiste, le PJD. Il aurait, selon certaines sources, lui aussi, oublié (façon de parler) de faire bénéficier les employés de son cabinet de psychiatrie des avantages sociaux.

 

Des cinq salariés, un seul serait déclaré à la CNSS. Au député qui lui demandait de fournir au Parlement les preuves de son respect de la loi du travail, il a répondu par le déni.

Il aurait également refusé que la CNSS fasse son travail en envoyant ses inspecteurs se rendre compte de la situation. Si ces informations se confirment, nous serons en présence d’un cas très grave en politique.

Voilà des ministres islamistes qui ont promis aux travailleurs du pays de défendre leurs intérêts et qui se sont révélés de véritables employeurs délinquants.

Si on ne peut plus faire confiance aux anges, à qui peut-on se fier?

laissez un commentaire

Commentaires (22)
  1. Mostafa

    On se fiera au diable! Avec lui, au moins, on sait à quoi s’en tenir, c’est plus clair, c’est plus net!

    Répondre
  2. Mohamed Ali Benhaddou

    Tous les dirigeants du pays sont des manipulateurs malgré les élections corrompues et le serment sur le coran , alors demandez la dissolution du gouvernement si vous voulez un pays transparent en laissant la responsabilité à notre Roi Mohamed 6 que dieu lui réserve la santé , notre Maroc n’a pas besoin des institutions de l’état imitées de la France , notre peuple a besoin des droits sous la gérance du trône comme il a l’habitude, les coutumes et histoire . La démocratie n’a jamais été respectée par les gouvernements précédents , alors pourquoi un Maroc sous les expériences politiques profiteurs , vive notre Maroc sous la gouvernance du roi seul….

    Répondre
  3. sabbane

    À mon avis le pays est en danger : pour les islamistes ,le dogme l’emporte sur le droit.Ils ne paient pas la CNSS parce que,
    selon eux ,c’est harem.
    Démocrates réveillez- vous .On va vers la division.
    Les autres partis ,s’ils sont démocrates, doivent quitter ce gouvernement

    Répondre
  4. Bennani abdelhamid

    La protection sociale des employés et sa crée et le respect de la législation du travail est le symbole de la justice et le pilier de la démocratie,et tout employeur et employé est obligé de les respecter et sans exception, voire notre constitution et la loi est au-dessus de tous.Vive le Roi le garant des lois.

    Répondre
  5. Amazigh

    Les pauvres bougres qui ont fait confiance ( façon de parler , la majorité de ces personnes a été acheté à vil prix 100 ou 200 dh tout au plus) aux islamistes mais aussi à tous les partis marocains ne peuvent pas s’attendre à des miracles . On se connaît et on sait que c’est un jeu puéril organisé , finance , entretenu pour l’interet de quelques uns . C’est tout , le reste n’est que littérature ….

    Répondre
  6. mhamedsedrati

    Je ne peux imaginer, ni comprendre, que des personnalités politiques n’aient pas fait attention à mettre à jour leurs situations à l’égard des institutions comme celle
    de la protection sociale. Que dire des impôts.

    Répondre
  7. Nouzha

    لا حولة ولا قوة الا بالله العلي العظيم

    Répondre
  8. Chemchi Mohamed

    CNSS, Faites une liste des sociétés, bureaux ou autres entreprises appartenant à nos dirigeants, vous trouverez des dizaines de milliers de personnes non déclarés !

    Répondre
  9. hassane

    il est donc impératif de fouiner aussi dans les affaires de son prédécesseur le benkiki,dans ses écoles privées et dans librairie,il y aurait surement de grosses surprises

    Répondre
  10. Seddik.H

    Bonjour bonne remarque mais j’ai une question svp pertinente certes : pourquoi vous insistez sur la religion du ministre comme si vous êtes des non- musulmans ,des athées ou autres alors qu’avant on n’a jamais souligner l’étiquette des ministres pris en flagrant délit par la presse ? 🤔🤔🤔

    Répondre
  11. Benazouz

    Je ne peux m’empêcher de les soustraire de tout respect, estime mais si cela est vrai qu’attend le procureur général du royaume pour demander une enquête comme cela se fait sous d’autres cieux

    Répondre
  12. Bachi

    Un proverbe dit :
    FAIS CE QUE JE TE DIS ET NE FAIS PAS CE QUE JE FAIS.
    LES pejidistes ONT INVERSÉ LE SENS.

    Répondre
  13. Bachi

    FAIS CE QUE JE TE DIS ET NE FAIS PAS CE QUE JE FAIS.
    ***EXÉCUTION , RÉCLAMATION APRÈS **
    BRAVO LES pejidistes PAR QUI LES SCANDALES ARRIVENT

    Répondre
  14. Aime son pays

    On disait que la religion est l’opium des peuples. Mais la démocratie est la poudre aux yeux. Elle sert les richesses et les puissants.
    Nous avons les deux maux : des religieux pourris et des pseudos démocrates à la recherche de leurs propres intérêts, tous.
    Si on n’était pas un pays à histoire particulière puisée dans des siècles et un régime qui puise sa légitimité de 4 siècles on serait complètement anéanti.
    Depuis l’indépendance, on a vu les pires politiciens qui n’ont fait que reculer le pays et ronger sa richesse.
    Toutes nos collectivités locales et nos chambres n’ont qu’un impact négatif par leurs coûts et leurs agissements.
    En bref, il nous faut juste notre monarchie, nos supers cadres du ministère de l’intérieur, nos compétents fonctionnaires point c’est tout. Les partis politiques ne sont que des virus qui affaiblissent nos capacités matérielles et abaissent nos valeurs morales par le mensonge, l’hypocrisie, les malversations et leurs rénumération spoliées.

    Répondre
  15. Mohamed

    Alors la c’est le comble, les piliers d’un partie politique au pouvoir , juges et hors la loi, c’est incroyable, comme dit le proverbe marocain: لا طاس لا إيدو

    Répondre
  16. Joseph

    ce qui se passe dans ce pays est catastrophique.

    Répondre
  17. Benchekroun Abdelkrim

    Comme dit l adage :  » il n y a pas de fumée sans feu » ; nul n est au dessus de la loi et le refus de notre premier ministre d autoriser un contrôle pour savoir si ses employés sont déclarés ou non à la CNSS est louche ! Ce parti ( le pjd) ne serait il pas tout simplement un ramassis de gangsters ?

    Répondre
  18. Elkhatri

    On se croit au moyen âge. L’image du Maroc est ternie…

    Répondre
  19. sabbane

    Ce scandale est une atteinte aux droits constitutionnels des Marocains ,commise intentionnellement par le PJD par idéologie.Le premier ministre et deux de ses ministres violent ainsi le texte fondamental.C’est très grave et ce gouvernement est hors la loi.
    Les democrates devraient saisir le conseil constitutionnel .

    Répondre
  20. Alaoui

    حسبي الله ونعم الوكيل
    ولا حول ولاقوة إلا بالله

    Répondre
  21. Momo

    Ceux qui meritent d’être en prison sont toujours des gents du pouvoir dans notre gouvernment. Ceux qui sont derrière les bars pour des crimes bcp moons graves sont des personnes ordinaires sans aucun pouvoir politique, Ou est la justice?!!
    PS: chers lecteures et lectrices prière d’utiliser le terme islamique pour touyes connotations de l’islame. Le terme Islamiste N’existait Jamais avant; Et Je crois personnelelement que cela aura une indication pejorative. Merci

    Répondre
  22. Daoud Touti

    Bonsoir les inspecteurs de la CNSS ne font pas leurs boulots dans les normes de la loi ,la preuve plusieurs stes travaillent dans le noir et c est vraiment impardonnable

    Répondre