Conservation foncière. Le tout digital paie

La crise du coronavirus a été difficile mais pas pour ceux qui avaient déjà entamé leur processus de modernisation. Ceux qui ont digitalisé leurs services s’en sont bien sortis, ils ont les moyens de contourner le confinement. C’est ce que l’Agence nationale de la Conservation foncière du cadastre et  de la cartographie a eu l’intelligence de faire. Elle a tout digitalisé, des servies aux particuliers aux relations avec les notaires. Grâce à ce système, 12.000 dossiers ont été déposés par 950 notaires, c’est-à-dire 70% des études.

Aujourd’hui, la ANCFCC, dirigée par Karim Tajmouati, offre tous les services en ligne: dépôts, consultations, retrait des certificats de propriété… Le paiement des droits est lui aussi devenu électronique. Une visite à son site permet de s’en apercevoir.

Résultat, plus de 1,3 million de titres, soit 23% du total existant aujourd’hui, ont été délivrés les 4 dernières années. 

Le bénéfice n’est pas uniquement pour les notaires ou les citoyens. Durant ces quatre années de réformes, rondement menées, l’ANCFCC a versé au budget général de l’Etat pas moins de 10 milliards de dirhams, plus 6 autres milliards destinés à des projets stratégiques comme les satellites Mohammed VI-A et Mohammed VI-B.

laissez un commentaire