Du nouveau dans la longue histoire de Othman Benjelloun et de son groupe avec la Chine

La cérémonie de signature du nouvel accord de partenariat s'est déroulée en visioconférence.

La cérémonie de signature du nouvel accord de partenariat s’est déroulée en visioconférence.

 

Bank of Africa signe un nouvel accord de partenariat avec le Fonds de Développement Chine-Afrique – CADFund. Le Groupe que préside Othman Benjelloun s’impose comme principal catalyseur du renforcement du rapprochement économique maroco-chinois.

 

Othman Benjelloun a une longue histoire avec la Chine. Visionnaire, il était parmi les premiers businessman marocains à s’y rendre. Il y assure la présence de son groupe depuis une vingtaine d’années. Une présence qui s’est renforcée avec l’ouverture d’une succursale de Bank of Africa à Shanghai en 2019.

De nouveaux chapitres sont venus enrichir cette longue histoire, avec la conclusion par le puissant groupe bancaire marocain de nouveaux partenariats avec des iunstitutions financières et des opérateurs privés chinois au service non seulement du Maroc, mais aussi de l’Afrique.

Dans le même esprit, le groupe bancaire vient de signer un accord de partenariat avec le Fonds de Développement Chine-Afrique – CADFund.

Le président Othman Benjelloun signant le nouvel accord de partenariat avec CADFund.

Le président Othman Benjelloun signant le nouvel accord de partenariat avec CADFund.

 

La cérémonie de signature s’est déroulée hier, vendredi 15 janvier, en visio-conférence, en présence du président de Bank of Africa Othman Bejelloun et Song Lei, président du CADFund. Ce fonds a une capacité de financement de USD 10 milliards exclusivement dédiés à l’investissement productif en Afrique.

«Il s’agit d’une coopération prometteuse visant à cofinancer l’investissement chinois en Afrique, soit par la mise en place de joint-ventures ou par le financement bancaire direct en s’appuyant sur le large réseau africain du groupe», explique Bank of Africa dans un communiqué. La même source précise que les deux parties s’engagent à capitaliser sur leur maîtrise respective des marchés chinois et africains pour créer de la valeur à leurs clients et partenaires.

Il est aussi indiqué que ce partenariat ambitionne de promouvoir, faciliter et cofinancer les entreprises chinoises souhaitant s’implanter dans la cité Mohammed VI Tanger Tech.

 

Carte de visite

La création du Fonds de développement Chine-Afrique (CADFund), en juin 2007, est l’une des huit mesures annoncées par le gouvernement chinois. Son principal objetif :  mettre en œuvre une coopération pragmatique avec l’Afrique. Son lancement a eu lieu lors du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération Chine-Afrique en 2006.

Depuis sa création, le CadFund a vigoureusement encouragé les investissements des entreprises chinoises en Afrique, joué un rôle important dans la construction d’infrastructures, le progrès technologique, les recettes d’exportation et l’emploi dans les pays d’accueil, et encouragé le développement économique et social africain et la concurrence dans le paysage économique mondial.

 

LIRE AUSSI

BMCE Bank Of Africa inaugure une succursale à Shanghai

 

laissez un commentaire