APEBI : La rupture en douceur plébiscitée

Ce n’est une surprise que pour ceux qui ne connaissent pas Amine Zarouk et Mehdi Alaoui. Ce tandem a remporté, haut la main, les élections organisées ce mercredi 15 janvier 2020 par la Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring (APEBI). Zarouk devient donc nouveau président de cette organisation professionnelle et succède à Saloua Karkri-Belkeziz. Il conduira le mandat 2020-2022 avec Mehdi Alaoui, figure emblématique de la startup au Maroc. Le capital sympathie qu’a ce dernier au sein de la CGEM facilitera le travail entre les deux organisations.

Pour rappel, le nouveau président est patron d’Alten Maroc. Il était durant le mandat de Belkziz, Monsieur offshoring de l’Apebi. Alaoui, lui, est fondateur notamment de LaFactory et de Screendy. Il était vice-président du pôle Startups.

Dans leur programme électoral, les deux jeunes hommes ont promis de lancer une Caravane qui sillonnera le pays pour informer les membres des opportunités qu’offre le marché, d’initier le projet de création d’un Institut public-privé de formation aux NTIC, de suivre d’une manière rapprochée le secteur via un Observatoire des NTIC, de multiplier les rencontres directes entre les institutions publiques et les membres et de créer une confédération africaine des technologies de l’information.

Ils doivent se mettre vite au travail. Ils ont beaucoup de pain sur la planche et seulement 24 mois pour tenir leurs promesses.

laissez un commentaire