MDJS : Francs succès du congrès de l’ALA tenu à Casablanca

La Marocaine Des Jeux et des Sports (MDJS) a organisé, du 1er au 03 Juillet 2019 dans la capitale économique du Royaume, le Congrès de l’Association des Loteries d’Afrique (ALA) à Casablanca. De l’avis général, cet évènement a connu un franc succès.  

Accueillant plus de 150 participants représentants 28 pays issus de 4 Continents, le Congrès de l’ALA, organisé par la MDJS à Casablanca, a permis de faire le point sur les enjeux de l’industrie des jeux et a permis un partage d’expériences autour des business models les plus performants à travers le monde. Le Congrès a également abordé les « jeux de demain » ainsi que les opportunités offertes par la digitalisation. Les participants ont également débattu du rôle et de la responsabilité des loteries à l’égard des communautés qu’elles protègent et des bonnes causes qu’elles soutiennent telles le sport, l’éducation, la culture ou la santé.

Le Congrès, ayant réuni les loteries africaines, mais également européennes, asiatiques et nord-américaines, a vu l’intervention d’experts mondiaux de très haut niveau et la participation active de Rebecca Hargrove, Présidente de la World Lottery Association (WLA).

Younes El Mechrafi plébiscité

En marge du Congrès, les membres de l’ALA ont également tenu leur Assemblée Générale élective le Mercredi 03 Juillet et ont renouvelé leur confiance en Younes El Mechrafi, Directeur Général de la MDJS en le réélisant Secrétaire Général de L’Association des Loteries d’Afrique.

L’assemblée Générale de l’ALA a également décidé de faire de Casablanca le siège permanent de son Secrétariat Généralactant ainsi la confiance et la reconnaissance du rôle majeur joué par le Maroc et la MDJS dans le secteur des Loteries au sein du Continent.

Les femmes à l’honneur

Visant à soutenir et promouvoir le leadership féminin au sein des loteries à travers le monde, WILL est «Un programme ambitieux, à multiples facettes et très inclusif qui ouvre la voie au talent, aux capacités et à la passion des femmes professionnelles de la loterie pour qu’elles réalisent pleinement leur potentiel»selon Rebecca Hargrove Présidente fondatrice de WILL et Présidente de World Lottery Association (WLA).

Structuré autour de la formation et du mentoring, WILL contribue à ouvrir la voie aux talents féminins dans un secteur où plus de 85% des Directeurs Généraux sont des hommes.

La création de Will Africa acte la prise de conscience par l’ALA relativement aux enjeux liés au nécessaire renforcement du leadership féminin au sein du continent africain.

Rhita Lahlou, Directrice de la communication de la MDJS a été nommée Présidente de WILL Africa. Dédiée au continent Africain et aux femmes opérant au sein des loteries du continent, WILL Africa s’inscrit dans le sillage de WILL, initiative mondiale visant le développement et le renforcement du leadership des femmes au sein des loteries.

Coopération Sud-Sud

La Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS), représentée par son Directeur Général Younes El Mechrafi, a signé deux conventions de partenariat. La première convention a été signée avecla Loterie Nationale de Guinée (LONAGUI) représentée par Aminata SYLLA, Directrice Générale de la LONAGUI. La seconde convention a été signée avec PMU Madagascar, représentée par Monsieur Gérard FALLECKERDirecteur Général de PMU Madagascar.

Ces conventions qui actent la volonté des Institutions signataires d’œuvrer à la mise en œuvre d’un partenariat dans le domaine des loteries, confirment et consolident l’ancrage africain de la MDJS et sa mobilisation en faveur de la coopération Sud-Sud.

Ces Accords interviennent après la mise en place de sept précédents partenariats avec la Loterie Nationale du Niger (LONANI),  la Loterie Béninoise et la Loterie Bissau-Guinéenne en 2018, le PMU Mali en 2015, la Loterie Nationale du Burkina Faso en 2014, la Loterie Nationale Ivoirienne et la Loterie Sénégalaise en 2013.

Carte de visite

L’Association des Loteries d’Afrique (ALA) compte parmi ses membres les sociétés publiques, mixtes ou privées, détentrices d’un monopôle, d’une licence ou d’une concession des Etats africains pour l’exploitation des jeux de hasard, de pronostics et assimilés. Avec la vocation d’apporter à ses membres assistance technique et partage d’expertises, l’ALA vise également à participer à l’intégration économique africaine à travers l’instauration de jeux panafricains et de contribuer au développement de secteurs prioritaires comme l’éducation, la santé, la culture et le sport. L’ALA ambitionne également d’élaborer des normes, des standards et des codes de bonne conduite devant servir de référentiels auxquels les membres doivent se conformer (normes ISO, jeu responsable, standard WLA , norme sécurité etc).

laissez un commentaire