Norsk Hydro ASA: grand producteur mondial d’aluminium subit de nombreuses cyberattaques

Norsk Hydro ASA, grand producteur d’aluminium  d’origine norvégienne, a connu une interruption de production après une cyberattaque qui a affecté ses opérations en Europe et aux États-Unis.  «Hydro a été victime d’une cyberattaque massive mardi 19 mars 2019au petit matin, impactant les opérations dans plusieurs secteurs d’activité de la société», a indiqué le groupe.

La société a qualifié la situation d’ « assez grave » et s’efforçait toujours de contenir les effets du ransomware, une sorte de logiciel malveillant qui bloque généralement l’accès à un système informatique à moins qu’une rançon ne soit payée. Hydro n’a pas pu préciser en détail l’impact sur sa production, mais a précisé que les « lignes de cuves », qui traitent l’aluminium en fusion  doivent être maintenues 24 heures sur 24, sont passées en mode manuel.

Certaines opérations dans des usines où le métal est transformé en produits finis destinés à être utilisés dans des voitures, des avions et d’autres produits manufacturés ont été temporairement arrêtées, a déclaré le porte-parole Halvor Molland. La société fait tout son possible pour résoudre le problème, mais elle n’est pas prête pour le moment à faire des prévisions, a-t-il déclaré par téléphone. Les prix à terme de l’aluminium ont peu changé sur le London Metal Exchange.

Par conséquent, l’action a baissé à la Bourse d’Oslo, abandonnant 1,90% dans les premiers échanges. Halvor Molland a indiqué qu’il était trop tôt pour mesurer les effets de l’attaque sur la production et pour en déterminer l’origine. «Notre département informatique s’active pour circonscrire les effets», a-t-il dit.

Lors d’une téléconférence avec les journalistes, le directeur financier, Eivind Kallevik, a déclaré que la société ne connaissait pas l’identité des pirates informatiques et qu’elle possédait une cyber-assurance. Les actions ont glissé de 1,1% à 35,44 couronnes  à 15h19, à Oslo.

Cette attaque est la dernière en date dans le secteur des produits de base, où des perturbations peuvent rapidement se répercuter sur la chaîne d’approvisionnement. Avant Norsk Hydro, la fonderie de zinc Nyrstar NV, les géants pétroliers saoudiens et russes Aramco et Rosneft PJSC, la compagnie maritime AP Moller-Maersk A / S et le commerçant agricole Archer-Daniels-Midland Co avaient également été victimes de cyberattaques.

laissez un commentaire