« Pas de crise dans la joaillerie de luxe, mais des achats plus réfléchis »

Hassan Chraïbi, DG de Kallista et Montblanc Maroc

Hassan Chraïbi, DG de Kallista et Montblanc Maroc

Après avoir fait ses premières armes dans l’informatique, Hassan Chraïbi s’est lancé dans le marché de la joaillerie jusqu’à devenir monsieur Montblanc au Maroc. A l’invitation de L’Observateur du Maroc, le patron de Kallista décortique son secteur d’activité. Celui-ci est-il épargné par la crise ? Suitil la tendance mondiale qui a montré la bonne santé de ce segment qui a réalisé une croissance de 10% l’année dernière ? Explications.

L’Observateur du Maroc. Comment se porte le secteur de La Joaillerie au Maroc d’une manière globale et le segment du luxe en particulier ?

Hassan Chraïbi. Le Maroc a certes connu les contrecoups de la crise économique mondiale, mais dans notre domaine, je parlerai plutôt de ralentissement. Nous sommes un pays émergent qui a encore beaucoup d’avenir, vu l’implantation des plus grandes marques prestigieuses dans le Royaume. Il s’agit là d’une tendance évolutive. Pour rappel, il n’y a pas si longtemps de cela, pour acheter certains produits disponibles aujourd’hui en grand nombre sur le marché national, il n’y avait pas d’autre solution que d’aller à l’étranger.

Ralentissement suppose qu’il y a effectivement crise, non ? Il n’y a pas de réelle crise dans notre secteur, mais les achats sont devenus plus réfléchis et moins compulsifs. J’insiste, les achats sont toujours là. Par ailleurs, nous sommes en plus à l’écoute des besoins de notre clientèle, nous nous adaptons à leurs demandes. Le tout en gardant à l’esprit que nous vendons du rêve, de l’élégance, du raffinement et de la qualité. C’est là d’ailleurs le point de mire de notre succès. Cependant, le secteur du luxe a été très longtemps réservé à une certaine élite et difficile d’accès pour certaines cibles. Un changement s’est opéré et on assiste à la démocratisation de l’accès aux enseignes de luxe. La présence de ce genre d’enseignes est même devenue massive sur notre marché, permettant de répondre aux différents segments de clients.

Quels sont les produits qui rencontrent le plus de succès auprès de vos clients et de vos clientes ? Tout ce qui se rapporte au mariage remporte un grand succès auprès de nos clients. C’est le cas, par exemple, des alliances, des solitaires ou encore des parures. Notre gamme de produits est très diversifiée et répond à toutes les occasions pour faire plaisir, se faire plaisir, offrir dans des occasions importantes dans la vie : mariage, naissances, anniversaire et autres …

Ne craignez-vous pas de voir votre rayon Horlogerie bousculé par la montée en puissance de nouvelles tendances dont la montre connectée qui fait fureur actuellement en est l’un des signes annonciateurs ? La montre connectée poursuit l’évolution de notre temps, par contre l’horlogerie est et restera ce que la haute couture est et restera dans le domaine du prêt-à-porter, avec toutefois cette différence : le secteur des montres se distingue par un vrai dynamisme qui dure depuis 2002.

Au vu de la réalité du marché marocain, l’or reste-t-il un moyen d’épargne au Maroc ? Effectivement, notre mentalité ainsi que nos traditions, qui se maintiennent depuis des générations et des générations, font que l’achat d’or a toujours été un moyen d’épargne, un signe de richesse, une valeur sûre. Même si son baisse parfois, il reste, malgré tout, une valeur sûreреклама на гугл цена

laissez un commentaire