Trop cher pour le croyant

Selon une étude menée par l’Islamic Finance Advisory & Assurance Services (Ifaas), l’arrivée des banques dites islamiques a été très attendue par la majorité de la population marocaine. L’étude avance même le chiffre de 98% de Marocains sondés « ayant exprimé leur intérêt pour ces instruments ».

Dans les faits, c’est faux. La finance islamique n’a pas pu décoller, les clients se sont rendu compte qu’elle est plus chère que la finance traditionnelle.

laissez un commentaire

Commentaires (1)
  1. Driss Lamrani

    Ces banques islamiques sont-elles régies par un règlement autre que celui préconisé par BAM?

    Répondre