La riposte de Trump au « Spoutnik V »

 

L’annonce de Poutine de l’enregistrement du premier vaccin contre Covid-19 a mis le feu à la Maison Blanche. Le même jour, Donald Trump annonce à son tour un contrat de 1,5 milliard de dollars pour la livraison de 100 millions de doses du vaccin expérimental de la biotech américaine Moderna.

 «Ce soir, je suis heureux d’annoncer que nous avons conclu un accord avec Moderna pour la fabrication et la livraison de 100 million de doses de leur vaccin candidat contre le coronavirus. Le gouvernement fédéral sera propriétaire de ces doses de vaccins, nous les achetons», déclare Donald Trump, mardi soir,  lors d’une conférence de presse à la Maison-Blanche.

Moderna, partenaire des Instituts nationaux de santé américain (NIH), mène l’un des trois projets à entamer  la phase finale des essais cliniques sur 30.000 volontaires, en juillet. Les résultats préliminaires de la première phase, sur un nombre réduit de personnes, ont montré déjà que ce vaccin générait une réponse immunitaire.

 

Gros investissements

 

Ce nouvel accord porte à 2,48 milliards de dollars l’investissement public américain dans Moderna. Un financement sans précédent qu’aucun laboratoire pharmaceutique n’a reçu auparavant de Washington dans cette course effrénée aux vaccins. Le gouvernement Trump en est à plus de 10,9 milliards de dollars dépensés dans le développement et la production de vaccins. Il avait précédemment acheté 100 millions de doses à chacune des sociétés suivantes: Johnson & Johnson, Novavax, Pfizer et Sanofi, et 300 millions de doses à AstraZeneca, soit un total de 800 millions de doses à ce jour.

laissez un commentaire