Le Roi Mohammed VI veut du sang neuf dans le gouvernement et l’Administration

La réussite de la nouvelle étape annoncée par le Souverain dans son discours du Trône, passe par l’implication des institutions et des instances nationales concernées, par un ferme engagement qui donnera un élan nouveau à la dynamique de développement socio-économique dans notre pays. Le Souverain souligne aussi l’impérieuse nécessité de la mobilisation de tous, afin que le principe selon lequel “les intérêts de la Nation et des citoyens doivent passer avant tout”, ne soit plus une formule mais qu’il retrouve toute sa substance.

Le Roi Mohammed VI a beaucoup insisté sur la mobilisation de toutes et de tous et non seulement des différentes institutions nationales. Pour le Souverain, le citoyen marocain est l’acteur principal dans l’aboutissement de la nouvelle étape.«Aussi, a déclaré le Roi Mohammed VI, j’invite tous les Marocains à apporter leur pierre à l’édifice, mus par un esprit de citoyenneté agissante car les résultats auxquels nous aspirons, les projets et les initiatives que nous entreprenons, visent un seul objectif : améliorer les conditions de vie de tous les citoyens».

Le Souverain annonce que cette nouvelle étape sera marquée par le lancement d’une nouvelle génération de projets, et nécessite par conséquent de nouvelles compétences aux différents postes et niveaux de responsabilité. «Du sang neuf doit, donc, être apporté au sein des institutions et des instances politiques, économiques et administratives, y compris le gouvernement», a poursuivi le Roi Mohammed VI. Dans cette perspective, le Souverain a annoncé qu’il chargera, à l’horizon de la rentrée prochaine, le chef du gouvernement de soumettre à son appréciation, des propositions visant à renouveler et enrichir les postes de responsabilité, tant au sein du gouvernement que dans l’Administration. Le but est de pourvoir ces institutions, de profils de haut niveau, a précisé le Roi Mohammed VI, choisis selon les critères de compétence et de mérite. «Cela ne signifie évidemment pas que le gouvernement et les structures publiques ne comptent pas de compétences en leur sein. Mais, Nous souhaitons mettre à contribution des profils dotés d’une nouvelle mentalité, à même de hisser l’action à des niveaux supérieurs, pour réunir les conditions de réussite de cette nouvelle étape, pour accomplir in fine la mutation profonde que nous appelons de nos vœux», a expliqué le Souverain.

laissez un commentaire