Le coût de la mauvaise gouvernance. 15 morts en 48 heures

Le bilan macabre des accident de la circulation du dimanche 26 et lundi 27 est étourdissant: 15 morts, 26 blessés graves et 287 blessé légers. Et le ministère des transports qui annonce cette catastrophe, ne parle que des accidents en milieu urbain. Le bilan doit être plus lourd avec les chiffres du milieu rural.

Qu’importe, le ministère n’en démord pas, ce bilan n’est pas exceptionnel, il ne diffère pas de celui de la même période de l’année dernière. Oui, mais on aurait pu l’éviter si les citoyens n’avaient paniqué et repris la route juste après l’annonce du gouvernement de fermer les villes.

Gouverner c’est prévoir dit-on. Ça veut dire qu’avant de décider quoi que ce soit, in doit étudier toutes les conséquences et les conséquences des conséquences. Sinon, qu’est ce qui nous différencierait des gnous qui peuvent se jeter dans le fleuve même quand ils voient qu’il y’ a plein de crocodiles.

laissez un commentaire