Le Maroc ne tolère pas l’antisémitisme

Université Mohammed 1er.

Université Mohammed 1er.

“How would you justify the fact that immorality and misconduct in Judaism are basically due to spiritual gap? Use historical facts to haighlight your answer”.

« Comment justifiez-vous le fait que l’immoralité et la mauvaise conduite dans le Judaïsme soient fondamentalement dus à l’écart spiritual? Utilisez des faits historiques pour étayer votre réponse ! »

Telle est la question à laquelle devaient répondre les étudiants de la faculté des Lettres et des sciences humaines de l’université Mohamed Premier d’Oujda. On ne leur demande pas de dire si le judaïsme était intrinsèquement immoral, on a posé cette affirmation comme une réalité déjà établie. Les étudiants devaient seulement la justifier. Rapidement, les questions ont fait le tour d’internet surtout après l’édito de notre confrère La Nouvelle Tribune. Indignation générale. La professeur a été suspendue de cours en attendant la conclusion de l’enquête annoncée par Driss El Yazami le président du Conseil National des Droits de l’Homme. « Surprenante histoire, d’une enseignante marocaine croyant sans doute bien faire en se lançant dans une action antisémite qui se voie remise à sa place par des étudiants et des confrères marocains» a commenté le journal juif francophone JForum qui trouve dans la réaction des étudiants et des médias un acte plein d’espoir. « Et si en France cela pouvait se passer ainsi ? s’est demandé JForum.анализ продвижения сайта

laissez un commentaire