Le patrimoine berbère mis à l’honneur par la Fondation Jardin Majorelle et le MUCEM

Un accord de coopération a été conclu entre le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM) et la Fondation Jardin Majorelle pour mettre à l’honneur le patrimoine berbère du Maroc.

 

Dans le cadre du développement d’une politique commune de coopération internationale, Jean Fran­çois Chougnet, Président du Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) et Madison Cox, Président de la Fondation Jardin Majorelle à Marrakech et du Musée Yves Saint Laurent à Paris, mettent en place un partenariat privilégié liant les deux pays et leurs institutions afin de mettre en valeur la richesse du patrimoine berbère du Royaume du Maroc.

 

Echanges d’expositions et des protocoles de conservation et de restauration

 

Cette collaboration ambitieuse s’articulera autour d’une meilleure connaissance, maitrise et valorisation du patrimoine berbère. Ainsi, le Mucem et la Fondation Jardin Majorelle – en partenariat avec le Musée Yves Saint Laurent Paris – vont pouvoir échanger sur leurs différents protocoles de conservation, de restauration et d’inventaire de collections. Ils vont en particulier collaborer à la documentation des objets de leurs collections amazighs respectives, de leur histoire et de leur identification mais aussi partager leurs réseaux de ressources.

Des échanges d’expositions entre les deux musées sont par ailleurs envisagés, afin d’explorer la diversité et la richesse de ce patrimoine, à Marseille comme à Marrakech.

Cet accord vise à établir et maintenir des liens privilégiés et durables entre les musées et leurs équipes en France et au Maroc ; améliorer notamment les compétences des professionnels des musées grâce à l’échange de bonnes pratiques et optimiser la mise en œuvre de projets conjoints. Cette collaboration ambitieuse s’attache ainsi à valoriser les patrimoines des deux rives de la Méditerranée.

LIRE AUSSI :

Youness Sefaoui remporte le premier prix du concours « Horizons intérieurs »

laissez un commentaire

Commentaires (1)
  1. Belhajilali

    A quoi les marchands de la culture reconnaissent-ils « le patrimoine berbère » ?Qui est seulement berbère ou bien seulement arabe au Maroc?L’élément principal d’une culture n’est-ce pas la langue?Combien de mots peuvent revendiquer tous les dialectes berbères réunis?Pourquoi ces fripons refusent-ils de parler d’un patrimoine marocain tout court?Que cache ce désir maladif de vouloir à tout pris nous persuader de l’existence d’un patrimoine exclusivement berbère?Et si l’artisanat des » envahisseurs musulmans »venus de l’Est et du Nord avaient une bonne part de toute cette quincaillerie qui encombre les bazars?Et les Juifs n’ont-ils pas été au Maroc depuis des lustres?Ils n’auraient contribué en rien au patrimoine en question?Les Phéniciens,les Romains…rien non plus?Apport nul?Que ces néo-colonialistes, promoteurs des « université de ceci et cela »,sous l’influence des Américains ,fichent à la paix à notre pays.Au Maroc,il n’y a que des Marocains et une culture marocaine. Qu’ils se fassent une raison et changent de musique.Le bluff a cessé de fonctionner et quiconque s’amuse à mettre les doigts dans l’âtre se les y brûlera tôt ou tard.

    Répondre