Les personnes taxées de « Grosses » s’insurgent sur Twitter

la mobilisation est à son comble sous le hashtag #BalanceTonGrossophobe

La mobilisation est à son comble sous le hashtag #BalanceTonGrossophobe

 

Sur Twitter, le nouveau hashtag #BalanceTonGrossophobe devenu rapidement viral dénonce les discriminations liées au poids.

 

Ras le bol de se faire traiter de gros ou d’obèse sur les réseaux sociaux et d’être pointé du doigt à cause de son poids ! Les internautes victimes de grossophobie, et ils sont nombreux, décident de se défendre et dénoncent via le nouveau hashtag #BalanceTonGrossophobe ces discriminations devenues presque banales alors qu’elles provoquent des dégâts mentaux et physiques considérables.

Même si dans les pays arabes, les standards de beauté imposés par les sociétés occidentales ne sont pas les mêmes, la jeunesse marocaine se retrouve en proie à ce référentiel occidental qu’on retrouve dans des médias qui exhibent des corps minces et sculptés et nous les vendent comme étant des corps parfaits.

En effet, le hashtag « Balance ton grossophobe », en référence à « Balance ton porc« , qui visait en 2017 les auteurs d’agressions sexuelles, touche aussi les Marocains qui se voient harcelés sur la toile à cause de leurs poids.

 

 

Sur Twitter, ils et elles racontent les mots qui les hantent encore aujourd’hui, les regards d’inconnues dans la rue sur leur corps, les excuses liées à la santé derrière lesquelles nombreuses se cachent pour exprimer leur haine. Car rappelons-le, rien ne justifie une quelconque discrimination.

 

La chanteuse Marwa Loud répond à ses détracteurs sur Instagram

 

 

 

En février dernier, la chanteuse française d’origine marocaine Marwa Loud victime de grossophobie avait répondu à ses haters via un long message posté sur Instagram pour leur signifier qu’elle se sentait bien dans sa peau et qu’elle « assumait sans complexe ses rondeurs ». « Je suis jolie, a-t-elle confié. J’ai du style, et quand j’oublie ce que vous pensez de moi je me sens tellement fraîche !!! »

 

LIRE AUSSI :

Facebook : Les Arabes se déchaînent sur les homosexuels

 

 

laissez un commentaire