Malgré la crise, l’OCP maintient le cap

L’OCP vient de publier ses résultats au titre du premier trimestre 2020. Indicateurs phares.

Au cours du premier trimestre de l’année, l’OCP a enregistré un chiffre d’affaires de l’ordre de 12.270 millions de dirhams, légèrement en dessous des 12.422 MDH enregistrés au cours de la même période de l’année dernière. Selon le groupe, ce résultat est soutenu par de fortes réalisations à l’export. Et il ajoute que la hausse des exportations d’engrais vers les marchés clés a été compensée par la baisse des prix par rapport au premier trimestre 2019.

Performances en chiffres

En comparaison avec le dernier trimestre de l’année dernière on note une amélioration au niveau de la plupart des indicateurs. Dans le détail, le chiffre d’affaires du groupe a augmenté de 5%, principalement en raison de volumes de ventes plus élevés et d’une légère reprise des prix au début de l’année grâce à une hausse de la demande, précise le Groupe. De son côté, la marge brute s’est établie à 7.539 MDH, contre 8.372 MDH au premier trimestre de l’exercice précédent, entraînant une baisse du taux de marge à 61% par rapport à 67% à fin mars 2019, ajoute la même source, relevant que ce recul est principalement dû à la baisse des prix des engrais, qui n’a été que partiellement compensée par la baisse des prix du soufre et de l’ammoniac.

Le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA) s’est élevé à 3.329 MDH, en baisse par rapport aux 4.287 MDH enregistrés au premier trimestre 2019, se maintenant à une forte marge de 27%. Par rapport au quatrième trimestre 2019, l’EBITDA a augmenté de 48%, grâce à la hausse des volumes de vente et à l’amélioration des prix des engrais. Le Groupe souligne également que ses dépenses d’investissement se sont élevées à 2.125 MDH au premier trimestre 2020, en dessous des 2.448 MDH décaissés au cours de la même période 2019.

Impacts du covid-19

Depuis le déclenchement de la pandémie de Covid-19, l’OCP a mis en œuvre des mesures spécifiques pour assurer un environnement de travail sécurisé pour ses employés sur tous ses sites. Cela a permis selon le groupe de maintenir un rythme d’opérations régulier, sans interruption ni impact direct sur la production. Comme prévu, les fondamentaux du marché se sont légèrement améliorés au début de l’année, avec une demande plus élevée dans la plupart des régions et des prix en légère hausse par rapport à fin 2019. Du côté de l’offre, les exportations chinoises sont restées globalement stables au cours de la période par rapport au premier trimestre 2019, et l’offre russe a été principalement dirigée vers le marché domestique, compte tenu d’une consommation locale plus élevée.

Réduction de dépenses opérationnelles

Dans le contexte économique mondial actuel, le groupe renforce sa stratégie de compétitivité en termes de coûts. Ainsi, de nouvelles opportunités de réduction des dépenses opérationnelles ont été identifiées et ce , grâce à l’amélioration des opérations, à la consolidation et au contrôle des coûts. « Ces mesures visant à améliorer ses avantages concurrentiels renforceront davantage la situation financière et le leadership en matière de coûts d’OCP au cours des prochaines périodes», affirme l’OCP qui veut reste déterminé à soutenir la sécurité alimentaire mondiale.

laissez un commentaire