Marrakech. Quand l’Art s’invite au Palmeraie Rotana Resort

 

Dans le cadre de sa première édition de “EX. Art Contemporain”, le Palmeraie Rotana Resort Marrakech présente du 22 janvier au 28 février 2021, sa première exposition d’art contemporain « CHRONIQUE » sous la houlette de Thierry Garcia. 

 

 

Cette première exposition de peinture et de sculpture intitulée « Chronique » et répartie sur trois espaces du resort invite le visiteur à la découverte en lui présentant toute la diversité de l’art contemporain marocain.

Ce rendez-vous culturel qui explore de manière originale les différentes tendances de l’art contemporain marocain promet d’être le premier d’une longue série. Il vise à valoriser, à promouvoir et à soutenir la création marocaine en cette période particulièrement difficile liée au Covid-19.

 

 

Alain Gérez

 

 

« L’événementiel fait partie de l’ADN du groupe Rotana, nous confie Hratch Khatchanian, Directeur Général du Palmeraie Rotana Resort Marrakech. Hormis la restauration (Happening, banquets, invitation de chefs cuisiniers réputés, …), le volet culturel et artistique est très important pour nous. Ainsi, dès que les conditions sanitaires le permettent, nous prévoyons d’organiser pour un public plus large -essentiellement les autochtones- des événements culturels le long de l’année (expositions de peinture, de sculpture, rendez-vous littéraires ou poétiques, défilés de mode, maroquinerie, concerts de musique, danses ethniques, modernes ou internationales…). Notre objectif est de devenir un centre où les jeunes ou les moins jeunes peuvent se retrouver autour de l’Art, de la culture en général ».

 

 

Aicha Aherdane

 

Hommage à Hassan Kohen et Alain Gérez

 

 

L’exposition regroupe une sélection d’une centaine de pièces d’artistes talentueux. Figuration et abstraction, ils ont exploré ses champs d’expression afin de capter l’oeil du collectionneur en quête de chefs-d’oeuvre. Aïcha Aherdane, Said Qodaid, Wafaâ Mezouar, Abdelkrim Belamine, Maria Kermadi, Fouad Chardoudi, Ahmed Elamine, Noureddine Fathy, Nima Rozart,

Rachid Zizi, Khalid Benkaroum, Karim Tabit, Najlaa lahbibi, Ahmed El Houari et les invités d’honneur Hassan Kouhen ou encore Alain Gérez pour les sculptures.

 

 

Alain Gérez (Sacs poubelle)

 

Lorsque je conçois une œuvre -ex : série des bustes d’animaux exposée à l’entrée de l’hôtel du Golf-, je suis soit dans le « beau » soit dans « le sympa ». En tout cas, il faut que ça soit délirant et décalé ! », nous explique le sculpteur français Alain Gérez.

C’est une collection composée de 11 toiles autour de la puissance de la femme marocaine, bien que nous vivions dans une société patriarchale, nous confie le peintre Hassan Kouhen dont la peinture oscille avec jubilation, entre figuration et abstraction. Avec pour cette série, un clin d’œil « à la culture berbère, en référence à notre diversité et notre identité plurielle ».

 

 

Hassan Kohen

 

 

Une exposition en trois volets

 

Le commissaire d’exposition Thierry Garcia propose une exposition installée sur trois thèmes et sur trois sites du resort. L’exposition s’ouvre sur l’introspection créative de la période COVID-19 au club house du Golf Club Rotana. Puis une grande galerie au centre d’exposition de la palmeraie, le collectif d’artistes, l’accrochage va offrir une proximité avec les œuvres qui donnera aux visiteurs un aperçu de l’intimité qu’entretient chaque artiste avec ses pensées créatives.

 

 

Khalid Benkaroum

 

Dans la 3e et dernière section, c’est dans le volumineux espace de l’Hôtel du Golf Rotana que seront présentées les sculptures d’un artiste plein d’inventivité. « CHRONIQUE est une petite réponse positive face à cette pandémie qui touche la culture, l’art, les artistes,… explique Thierry Garcia. Il faut rebâtir une meilleure façon de vendre et de partager de l’art. Certains organisent des microvisites virtuelles d’expositions en direct, pour autant, le e-commerce ne représente pas encore un canal de vente majeur pour la majorité. Il faut, plus que jamais, que les amateurs d’arts soutiennent les artistes en marquant pas leurs présences l’engouement qu’ils portent à l’art contemporain ».

 

LIRE AUSSI :

Exposition « KAN YA MAKAN ». Le design et l’artisanat marocains mis à l’honneur

laissez un commentaire