Mastercard. Les achats en ligne cartonnent

Selon une étude de l’entreprise américaine, 73 % des consommateurs du Moyen-Orient et d’Afrique achètent davantage en ligne depuis le début de la pandémie. Les recharges de données (70 %), l’habillement (63 %) et l’épicerie (52 %) sont en tête de la liste des achats virtuels dans la région.

Une récente étude de Mastercard a révélé la croissance rapide des achats en ligne, avec près de trois consommateurs sur quatre (73 %) au Moyen-Orient et en Afrique achetant plus en ligne qu’avant la pandémie.

Avec des indications significatives, l’étude montre la façon dont les acheteurs optent pour le paiement numérique et sans contact.

Diversité des secteurs

Selon cette enquête, les recharges de données, l’habillement, l’alimentation, les services bancaires et les soins de santé ont connu la plus forte poussée de l’activité en ligne.

Plus de 70 % des consommateurs du Moyen-Orient et d’Afrique ont déclaré avoir acheté davantage de recharges de données en ligne, 63 % des vêtements et plus de 52 % des produits d’épicerie en ligne. Et comme le commerce électronique fait de plus en plus partie de la vie quotidienne, les consommateurs digitalisent d’autres aspects de leur gestion financière, 66 % des personnes interrogées ayant commencé à effectuer des opérations bancaires en ligne et 56 % à gérer leurs besoins en matière de santé en ligne.

«Les gens changent leur façon de vivre et d’acheter dans un monde post-Covid, et il est intéressant de voir ces tendances. Les transactions quotidiennes telles que les recharges de données et les achats à l’épicerie sont clairement en train de subir une transformation complète vers le monde numérique car elles offrent valeur, commodité et rapidité. Mastercard, avec ses partenaires stratégiques dans toute la région, travaille d’arrache-pied pour s’assurer que la sécurité reste partie intégrante de l’expérience du commerce électronique, en rendant les paiements en ligne plus sûrs et plus gratifiants », a déclaré Mohamed Benomar, Directeur National de Mastercard pour le Maroc et l’Afrique du Nord-Ouest.

Les expériences virtuelles se multiplient

Il en ressort de l’étude que 76 % des consommateurs ont déclaré qu’ils utilisaient le temps libre comme une expérience d’apprentissage positive. Plus de la moitié des répondants (55 %) ont déclaré avoir suivi un cours de cuisine virtuel, 41 % ont maîtrisé une nouvelle langue et 32 % ont appris à danser en ligne.

45 % des répondants se sont formés sur des projets de bricolage et 44 % ont déclaré qu’ils s’inscrivaient dans une université en ligne.

Comme les gens passent plus de temps à la maison, la demande de divertissements en ligne a également fait un bond, 72 % des personnes interrogées ayant investi dans des abonnements de divertissement et des spectacles de comédie virtuels, tandis que plus de cinq personnes sur dix dépensent pour des jeux en ligne (55 %) et des concerts de musique virtuels (54 %).

La sécurité avant tout 

Selon l’étude, les consommateurs sont de plus en plus conscients des risques associés. Plus de la moitié des consommateurs (62 %) interrogés ont déclaré qu’un passage à la caisse sécurisé était fondamental pour une bonne expérience d’achat.

L’entreprise a d’ailleurs dans ce sens récemment déployé sa technologie de jeton brevetée dans toute la région. La Tokenisation permet de crypter les données des consommateurs en remplaçant les numéros de carte par des jetons numériques. Cela permet d’éviter toute utilisation abusive en tout autre lieu et offre une sécurité et une tranquillité d’esprit supplémentaires aux consommateurs comme aux commerçants, ce qui se traduit par des taux d’approbation plus élevés tout en réduisant la fraude en ligne.

laissez un commentaire