Mohamed Ramadan en mafioso notoire

Dans son nouveau clip « Mafia », le bad boy du cinéma égyptien campe le rôle d’un célèbre mafieux, histoire de soutenir le régime Sissi contre le « chaos ».

 

 

L’acteur le mieux payé d’Egypte cartonne avec son nouveau vidéo-clip Mafia. « Je suis la mafia, je suis celui qui trace votre chemin, car on ne triche pas avec le succès, ceux qui vivent dans des maisons de verre devraient les protéger, moi, je ferai la peau à celui qui lorgne sur mon territoire ». Des paroles dignes du gangsta rap qui n’ont pas manqué de séduire ses fans qui ont été environ 200 millions à la visionner.

 

 

Ramadan qualifie les Frères musulmans de « Frères de Satan »

 

 

Ces dernières années, le héros des films d’action égyptiens mène sa carrière d’une main de fer et enchaîne les succès populaires. Le chanteur de rap s’est même associé à Maître Gims pour le tube « Ya Habibi » en français et  en arabe.

En 2016, il joue le rôle de deux frères, trafiquants d’armes à la fin tragique, dans « La Légende ». Une consécration pour l’artiste qui se plaint à l’époque d’être la seule star égyptienne à n’avoir pas été reçue par Sissi. « Est-ce parce que je suis trop jeune? Ou parce que je suis le plus populaire? », s’insurge-t-il.

En septembre 2019, lorsque des manifestations secouent le pays, Ramadan appuie fortement la propagande du régime avec son rap et dénonce les dérives des Frères musulmans qu’il qualifie de « Frères de Satan ». « Ils ne veulent vraiment que le chaos », dit-il, « traîtres » exilés à la nation unie autour du « paysan, de l’ouvrier, de l’officier et de la mère au foyer ».

LIRE AUSSI :

Saad Lamjarred en Egypte. Le violeur n’est pas le bienvenu

laissez un commentaire