Crans Montana pense l’Afrique de demain

1200 participants venant de 110 pays, des centaines de personnalités politiques internationales se sont donné rendez-vous à Dakhla pour prendre part au désormais incontournable meeting dans la région du Sud, le Forum Crans Montana.Cette 5e édition a mis la jeunesse africaine à l’honneur.

Par Hamza Makraoui

Bâtir une Afrique puissante et moderne au service de la jeunesse » était le thème central du Forum Crans Montana qui s’est déroulé du 14 au 17 mars 2019. Avant même l’inauguration
officielle de l’évènement, une session a été dédiée à la jeunesse et aux jeunes leaders africains. « C’était pour nous très important de démarrer ces travaux en rassemblant plus de 30 organisations de la jeunesse africaine », explique Pierre-Emmanuel Quirin, Président du Forum. Les participants ont été invités à « mener une grande réflexion sur le rôle fondamental que doit jouer la jeunesse dans le développement de la paix dans la prévention des conflits et des problèmes de radicalisation », poursuit-il.
Lors de la cérémonie d’inauguration,le Roi Mohammed VI a adressé un message aux participants du Forum à travers lequel le Souverain a beaucoup insisté sur la place à donner aux jeunes : «
Notre jeunesse a besoin d’être portée, formée, responsabilisée et surtout valorisée. Il faut la former pour convertir le potentiel économique d’aujourd’hui en réalité de demain ». Le Roi
Mohammed VI a mis également en garde contre l’échec des politiques liées à la jeunesse, ce qui serait « un terrible désastre pour le Continent et pour d’autres régions aussi ». Une
inquiétude également partagée par la jeunesse africaine présente lors de ce Forum.

Pour sa part, le Médiateur de la République du Sénégal, Alioune Badara Cissé, participant dynamique aux travaux du Forum, a souligné que « notre génération, celle des 60 ans a déjà bien vécu me semble-t-il, mais la vôtre, celle des plus jeunes, devra faire face à des enjeux autrement plus importants des enjeux majeurs, auxquels il a fallu le tact et la vision d’un
souverain de votre temps qui a sa jeunesse et sa capacité managérial à regrouper beaucoup de pays africains sans négliger ce que l’occident a de mieux à offrir ».
« Nous pensons que ce cadre est très important pour pouvoir porter encore plus haut le message de la jeunesse tant centrafricaine mais africaine également pour que tout jeune du continent puisse vivre dans un cadre pacifique et puisse tout simplement rêver »,explique Derom Pamela, Présidente du Conseil national de la jeunesse en Centrafrique et dont le pays souffre à cause de la crise qui oppose le pouvoir centrafricain et des groupes armés.

Principal défi : passer le flambeau

Crans Montana a organisé cette année, à l’instar des années précédentes, le prix du Forum Crans Montana en nommant 60 « Nouveaux Leaders du Futur 2019 ». Cette distinction est attribuée aux jeunes africains qui ont justifiés une réussite professionnelle exceptionnelle et une expérience du leadership et du savoir-faire au sein d’entreprises, de gouvernements et d’organisations
de la société civile. Ces jeunes représentent des institutions gouvernementales, des entreprises et des ONG, ainsi que les mondes de l’art, de la mode, de la presse et des droits de l’Homme.
Pour cette édition, une dizaine de jeunes leaders sont issus des provinces du sud du Royaume du Maroc. Ces Nouveaux Leaders du futur bénéficieront du soutien appuyé du Forum Crans Montana pour renforcer leurs réseaux régionaux et internationaux et développer leurs compétences dans le cadre de la coopération Sud-Sud.Ils seront invités également à l’ensemble d’événements organisés par le Forum et bénéficient d’excellentes opportunités de rencontres avec de grands décideurs de la vie politique et des affaires.

laissez un commentaire