Maghreb : La transition démographique inverse progressivement la pyramide des âges

La transition démographique maghrébine a progressivement modifié la structure de la population, engendrant un changement de la forme de la pyramide des âges qui s’est transformée en sorte de toupie où la population active représente la partie la plus prépondérante, selon une étude publiée dans le 52è numéro des Cahiers du plan.

« Si la jeunesse de la population maghrébine reste une caractéristique saillante de sa structure démographique, le recul de son poids démographique est palpable au fil des années, relève cette étude intitulée « Démographique maghrébine: Situation et perspective », faisant observer que la part des jeunes de moins de 15 ans a beaucoup régressé, passant de 44,8 % en 1980 à 28,3 % en 2018.

D’après l’étude, ce phénomène est appelé à continuer dans l’avenir, ce qui changerait la face de la société maghrébine où la jeunesse deviendrait minoritaire.

En 2018, six personnes sur dix étaient âgées de 15 à 59 ans (61,6%), constate la même source, notant que c’est la tranche des personnes en âge de travailler qui devrait être le point de mire des pouvoirs publics.

Parallèlement, relève l’étude, le poids relatif de la tranche d’âge des « 60 ans et plus » s’accroît, amorçant ainsi le processus dit de vieillissement démographique.

La charge économique que doit supporter le segment potentiellement productif d’une population, mesuré par le rapport de dépendance, montre qu’il était très élevé en 1980, affichant 98,9%.

Avec le recul de la fécondité, ce rapport s’est orienté à la baisse pour se situer à 62,5 % en 2018, assurent les auteurs de cette étude, notant que sous l’effet du vieillissement, il entamerait certainement une tendance haussière.

laissez un commentaire