Mostafa Keshvari réalise le premier film sur le coronavirus

Réalisé à Vancouver par Mostapha Keshvari, le premier film sur le covid-19 est fin prêt. Intitulé Corona, le thriller de 63 minutes raconte l’histoire de sept personnes bloquées dans un ascenseur et qui commencent à réaliser que l’une d’entre elles a le Covid-19.

Agé de 33 ans, le réalisateur, scénariste et producteur Mostafa Keshvari, travaillait sur un autre projet lorsqu’un jour, dans un ascenseur, il découvre dans la presse les premiers titres effrayants sur l’épidémie. L’histoire évoque selon les propos du metteur en scène « la crainte de l’autre » et « les choix moraux » qui s’offrent à nous dans une société où « tout le monde est sur le même manège ». Tourné en dix jours à peine, Mostafa Keshvari a écrit lui-même le scénario du film début janvier et a tourné avec une petite équipe, en utilisant un matériel léger.

Véritable prouesse technique et artistique, l’action de ce film à suspense se déroule en une seule prise. Conçu tel un thriller horrifique, Corona marque le retour d’un cinéma vérité qui utiliserait la fiction pour mieux cerner la réalité, la vraie nature des gens et des choses.

Travaillant pour une chaîne de télévision consacrée aux artistes des diverses minorités de Vancouver, Keshvari comptait présenter son film dans les festivals ! Aujourd’hui, la seule solution qui s’offre à lui c’est le streaming et une plateforme pour le diffuser. Particulièrement sensible aux sujets de société sur l’injustice et la discrimination, le cinéaste remarqué à Cannes pour ses films polémiques (I ran, Unmasked, Music Box, Child Bride, The Will and the Wall) et primé à l’international pour ses projets est persuadé que son film Coronavirus « appartient à l’humanité ».

https://youtu.be/Fi6kMjE90Mg

laissez un commentaire