Audrey Azoulay nomme Nadia Nadim «Championne de l’UNESCO»

La Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, vient de nommer la footballeuse danoise d’origine afghane Nadia Nadim, Championne de l’UNESCO pour l’éducation des filles et des femmes, a annoncé lundi l’Organisation onusienne.

Nadia Nadim, qui évolue au sein de l’équipe française féminine du Paris Saint-Germain, a été nommée en reconnaissance de son rôle dans la promotion du sport et de l’égalité entre les genres, de sa contribution à l’action éducative de l’Unesco en faveur des jeunes, de son plaidoyer pour l’éducation des filles et des femmes et de son soutien à l’action de l’Organisation dans le monde, a indiqué l’Unesco dans un communiqué.

Cette désignation s’est déroulée, le 5 juillet dernier, dans le cadre du lancement de l’initiative majeure de l’Unesco, « Son éducation, notre avenir », qui vise à mobiliser un soutien politique et financier en faveur de l’éducation des filles et des femmes tout en s’efforçant d’améliorer la qualité des données dont les responsables des politiques éducatives ont besoin pour accélérer la parité entre les filles et les garçons, souligne l’Unesco.

Nadia Nadim est née le 2 janvier 1988 à Hérat en Afghanistan. Après l’exécution de son père, général de l’Armée nationale afghane (ANA) en 2000, sa famille s’est réfugiée au Danemark où Nadia Nadim a commencé sa carrière dans le football en jouant pour le club de football B52 Aalborg. En 2018, elle a publié un livre, Min historie [Mon histoire].

Parallèlement à sa carrière de footballeuse, Nadia Nadim poursuit des études de médecine à l’Université d’Aarhus (Danemark).

La star du football partage avec l’Unesco la conviction que l’éducation peut améliorer l’avenir des filles et des femmes, leur indépendance économique, leur confiance en soi et leur capacité à faire valoir leurs droits. « La nomination de Nadia Nadim vient en reconnaissance de sa capacité inspirante à servir de modèle, à réaliser son rêve au sein d’une équipe et à sa détermination à mettre son cœur et sa notoriété au service des filles et des femmes du monde entier », souligne l’Unesco.

 

laissez un commentaire