Fuite de Carlos Ghosn : Nouveaux rebondissements aux Etats-Unis (+vidéo)

Carlos Ghosn entouré de policiers nippons, avant sa fuite...

Carlos Ghosn entouré de policiers nippons, avant sa fuite…

 

Carlos Ghosn fait reparler de lui, cette fois-ci à Harvard, dans le Massachusetts, aux Etats-Unis. Deux de ses complices présumés viennent de tomber. 

Les Etats-Unis ont arrêté hier, mercredi 21 mai 2020 deux hommes soupçonnés d’avoir aidé Carlos Ghosn à fuir la justice nipponne. Ils sont accusés d’avoir caché l’ancien patron de Renault-Nissan-Mitsubishi Motors dans un caisson d’instrument de musique.

La photo de Michael Taylor (au centre) à l'aéroport d'Istanbul, prise par une caméra de surveillanceen en décembre 2019 et publiée ce matin par des médias japonais

La photo de Michael Taylor (au centre) à l’aéroport d’Istanbul, prise par une caméra de surveillanceen en décembre 2019 et publiée ce matin par des médias japonais

Le ministère américain de la Justice a précisé à l’AFP qu’il s’agit d’un père et de son fils : Michael et Peter Taylor. Le père est âgé de  59 ans. C’est un ancien membre des forces spéciales américaines reconverti dans la sécurité privée. Son fils a 27 ans et qui n’a été dit à propos de sa profession. Les deux ont été arrêtés au petit matin à Harvard, dans le Massachusetts.

Aussitôt interpellés, Michael et Peter Taylor ont comparu dans l’après-midi par visioconférence devant un juge fédéral de Boston. Ils seront poursuivis en état d’arrestation. Même la liberté sous caution pourrait ne pas leur être accordée. D’après les premiers éléments publiés par les médias américains, la juste estime que les deux complices présumés de Ghosn présentent un trop « grand risque de fuite ».

D’ailleurs, on apprend que Peter Taylor a été interpellé alors qu’il s’apprêtait à partir pour le Liban. Pays où s’est réfugié le célèbre fugitif profitant de l’absence de de traité d’extradition entre le pays du cèdre et le Japon.

Pour rappel,le franco-libano-brésilien Carlos Ghosn est poursuivi pour malversations financières par le Japon où il a été remis en liberté après avoir payé une caution de 8 millions d’euros. Il s’est volatilisé fin janvier dernier. Depuis, la justice japonaise le recherche activement.

Avec Agences

Vidéo : Les révélations de Carlos Ghosn 

Vidéo : Suivez en direct les révélations de Carlos Ghosn

 

laissez un commentaire