Jared Kushner remet à sa place l’ambassadeur de l’Uganda

L’ambassadeur ougandais aux États-Unis, Sebujja Mull Katende, vient de vivre l’un des moments les plus embarrassants de sa vie professionnelle. Il a pris part récemment au siège du département d’État américain, avec d’autres diplomates africains, à une rencontre d’information de Jared Kushner sur le plan de paix au Proche-Orient dont ce dernier est le principal artisan.

Tout le monde écoutait la présentation de Kushner quand Mull Katende a coupé la parole a son hôte pour, a-t-il précisé, « le corriger ». Il a en chaîné, selon des sources présentes citées par Daily Monitor sous couvert d’anonymat, en déclarant que le terrorisme n’est pas un problème d’origine africaine.

Jared Kushner a aussitôt riposté qu’il est si facile de parler en suivant le courant. «Mais ce n’est pas le message que nous recevons de vous. Le message que nous recevons est que vous ne vous souciez pas de nos efforts. C’est votre droit bien sûr. Mais alors ne soyez pas surpris si nous réagissons très négativement à votre tolérance envers un comportement inadmissible».

Dans sa contre-attaque, Kushner a expliqué que le plan de paix proposé est l’ultime recours pour éviter le point de non-retour concernant la solution des deux États. Il a aussi montré que les parties concernées et avec elles les Européens, par exemple, ne sont pas unanimes dans leur rejet de ce plan.

Surpris par les propos du haut responsable américain, Sebujja Mull Katende n’a plus dit mot.

 

laissez un commentaire