L’ambassadeur du Maroc en Namibie remet ses lettres de créances au Président Geingob

Le Président de la Namibie, Hague G. Geingob, a reçu, mercredi 22 mai 2019 au palais présidentiel à Windhoek, le nouvel ambassadeur du Maroc, Saadia El Alaoui, qui lui a remis ses lettres de créance en tant qu’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Royaume du Maroc en Namibie avec résidence en Angola.

L’audience s’est déroulée en présence de la vice-premier ministre et ministre des Relations internationales et de la Coopération, Netumbo Nandi-Ndaitwah, et le ministre à la présidence, Martin Andimba, ainsi que d’autres responsables.

Lors de cette audience, qui s’est déroulée dans une atmosphère «très cordiale», le président namibien a rappelé le soutien apporté par le Maroc à la lutte du peuple namibien pour l’indépendance, a déclaré El Alaoui, ajoutant que le président namibien a exprimé son admiration pour les progrès réalisés par le Maroc dans tous les domaines.

Le Chef d’Etat namibien, qui a tenu a rappelé les visites qu’il avait effectuées dans le Royaume, a exprimé la disposition de son pays à renforcer davantage les relations de coopération entre Rabat et Windheok.

L’audience a également été l’occasion pour le Président Geingob de saluer le retour du Maroc au sein de l’Union africaine, soulignant que ce retour offre l’occasion pour renforcer les relations avec le Royaume en tant qu’acteur clé sur la scène continentale.

Pour sa part, El Alaoui a saisi l’occasion pour souligner l’engagement irréversible du Roi Mohammed VI en faveur d’une coopération sud-sud effective et l’importance d’agir de concert pour relever les véritables défis auxquels l’Afrique fait face.

Elle a également souligné la volonté du Maroc à renforcer les relations de coopération avec la Namibie dans le cadre de la compréhension et le respect mutuel.

Les peuples marocain et namibien sont unis par des relations historiques, a-t-elle dit, rappelant notamment l’audience accordée par Feu  Hassan II à Samuel Nujoma, père de la Nation namibienne en 1989, peu avant l’indépendance de ce pays d’Afrique australe proclamée le 9 février 1990.

laissez un commentaire