Roundup US. Le focus des médias américains

Près de la moitié des adultes américains vivent dans des ménages qui ont perdu leurs sources de revenus au cours des deux mois qui ont suivi la pandémie du coronavirus, signale The Wall Street Journal qui cite les statistiques du Census Bureau. Plus d’un tiers des Américains s’attendent à connaitre le même sort au cours des quatre prochaines semaines, prévient la publication.

Selon Politico, le Sénat américain a adopté le 20 mai, à l’unanimité, un projet de loi visant à exclure les sociétés chinoises des places boursières américaines à moins qu’elles ne se conforment aux normes d’audit et de réglementations du pays. Il s’agit de la première initiative bipartite dirigée contre la Chine depuis l’éclatement de la pandémie, et qui risque de compliquer davantage une situation déjà tendue entre Washington et Pékin.

Fox News nous emmène en Californie, où  plus de 1.200 pasteurs prévoient la reprise des services religieux sur les lieux de culte le 31 mai. Un défi à l’interdiction temporaire de tous les rassemblements religieux imposée par le gouverneur Gavin Newsom. Selon ces pasteurs, l’église est essentielle et devrait ouvrir avec ou sans la permission du gouverneur.

The New York Times a recensé plus de 44.000 infections au coronavirus et 462 décès parmi les détenus et employés pénitentiaires aux Etats-Unis. Les plus grands foyers de la pandémie se retrouvent dans des prisons dont les cas confirmés dépassent 1.200. Presque tous les systèmes pénitentiaires d’État ont enregistré au moins une infection parmi les détenus ou le personnel, précise le site.

Sur le Washington Post, on apprend qu’à l’instar de Facebook, Microsoft, Amazon et Twitter, les salariés de Mastercard dans le monde entier, continueront de télétravailler. Néanmoins, en plein milieu de la pandémie, les employés peuvent décider de retourner à leurs bureaux s’ils s’y sentent à l’aise car ils connaissent mieux leurs circonstances et besoins personnels, a déclaré le porte-parole de l’entreprise au Washington Post.

laissez un commentaire