USA : Les jeunes consomment de plus en plus de cannabis

La consommation de cannabis chez les jeunes adultes, en particulier les étudiants, est en augmentation régulière aux Etats-Unis ces dernières années, selon un nouveau rapport publié lundi 11 novembre 2019, par l’American Academy of Pediatrics.

L’étude est basée sur les résultats de l’enquête nationale sur l’usage de drogues et la santé 2002-2016, qui portait sur le recours à la marijuana et au tabac fumé chez les jeunes âgés de 18 à 22 ans aux États-Unis. L’enquête a analysé la consommation de marijuana (cannabis) et de tabac au cours des 30 derniers jours et des 12 derniers mois.

Bien que de plus en plus de jeunes adultes fument exclusivement de l’herbe, le nombre d’étudiants universitaires utilisant cette drogue augmente plus rapidement. La consommation exclusive de cannabis était plus élevée chez les étudiants d’université que ce soit au cours des 30 derniers jours ou des 12 derniers mois.

Le nombre d’étudiants universitaires qui ont déclaré fumer exclusivement de la marijuana au cours des 30 derniers jours a augmenté de près de 8% en 14 ans. Pour les jeunes adultes non scolarisés, la consommation de cette drogue au cours des 30 derniers jours a augmenté d’environ 4%.

En 2016, près de deux jeunes adultes sur cinq ont déclaré avoir fumé de la marijuana au cours de l’année précédente.

Malgré les preuves montrant des avantages thérapeutiques de la consommation de cannabis, les effets sur la santé ne sont pas très concluants, selon l’étude. Seulement 30% des jeunes adultes ont estimé qu’une consommation fréquente de marijuana était nocive, chiffre le plus bas depuis 1980.

En ce qui concerne le tabac, cependant, le tabagisme est connu pour ses effets néfastes sur la santé, tels que « le cancer, la maladie pulmonaire obstructive chronique, les accidents vasculaires cérébraux et les crises cardiaques ».

L’étude conclut que le tabagisme exclusif est en baisse constante chez les étudiants d’universités et les non-étudiants. Cependant, de plus en plus de jeunes adultes qui ne fréquentent pas l’université fument du tabac, alors que le taux diminue rapidement chez les étudiants.

Bien que la consommation de tabac ait été plus élevée chez les personnes ne fréquentant pas les établissements supérieurs, la consommation exclusive de tabac au cours des 30 derniers jours chez les jeunes adultes non scolarisés a encore diminué de près de 16% entre 2002 et 2016.

laissez un commentaire