PAM. Lamharchi charge trop la mule de Ouahbi

Abdellatif Ouahbi, président du PAM

 

Abdellatif Ouahbi, le chef du PAM s’est payé une belle sortie contre Rachid Talbi Alami du RNI, exigeant un audit de son passage au ministère de la Jeunesse et des sports. C’est ce qu’on attend d’un vrai politique qui est venu sur le tracteur de la bonne gouvernance, de la compétence et de la démocratie. Mais en fera-t-il de même avec son co-équipier Larbi Lamharchi, confronté à un scandale énorme en tant que président du conseil préfectoral de Ouezzane.

Marchés attribués à des amis, faveurs financières à des associations proches, bons de carburant offerts à des personnes qui n’ont rien à voir avec le Conseil, bref la totale…La liste est longue, le quotidien Al Akhbar (30/06) a consacré deux pages au sujet (c’est dire). Les faits ont été détectés par des inspections des deux ministères, l’Intérieur et les Finances. Comme quoi ce ne sont pas de petits malins des réseaux sociaux qui s’amusent à déranger les gens.

La question est donc, la voici. Que fera Abdellatif Ouahbi? Le cas est tragique. Lamharchi est un des piliers du PAM et le chef ne peut pas se permettre de sacrifier ses généraux même pour donner au parti un semblant de sérieux et de probité. On parle déjà de départs vers d’autres partis et de mésententes profondes à l’intérieur des instances. Alors, une affaire comme ça, non merci!

Ouahbi devra se préparer à une très longue randonnée en haute montagne. Pourvu que la mule tienne bon jusqu’au sommet. Le tracteur ne passe pas ici.

laissez un commentaire