PJD. Tu critiques tu dégages

Itimad Zahidi

Ainsi donc, si on comprend bien la doctrine du PJD et du Mouvement Unicité et réforme qui guide ses pas, les femmes de la confrérie peuvent montrer leurs cheveux, leurs bras et leurs rondeurs à Paris, ou convoler en injustes noces sur la plage en compagnie d’un grand chef, mais ne peuvent pas critiquer le parti et le MUR.

Et c’est la pijidiste Itimad Zahidi, ancienne parlementaire, qui vient de l’apprendre. A ses dépens évidemment. Après avoir critiqué la dictature des islamistes sur KIfach.com, elle vient juste d’être débarquée. Elle aurait dû la fermer et subir, comme toutes ses soeurs du parti et du MUR.

Il faut remarquer que Fatima Nejjar qui a été surprise dans une position pornographique à la plage de Mansouria a été promue. Elle est devenue responsable des études islamiques à la faculté des lettres de Mohamédia. On ne peut pas trouver mieux.

Il faut remarquer aussi que Amina Maelaeinin qui s’est fait photographier devant le Moulin rouge à Paris sans le foulard islamique profite toujours des bienfaits de la politique islamiste. Le degré de tolérance de parti est énorme.

Tant qu’elles ne dénoncent pas les pratiques autocratiques du parti, elles peuvent se faire plaisir. 

laissez un commentaire