Plages : Accès interdit après 18h

 

Après trois mois de confinement, aller à la plage ne se fait plus sur une simple envie ou un coup de tête…

 

Par Hayat Kamal Idrissi

 

L’accès à la plage est désormais régulé et se fait à des horaires bien précis : De 8h à 18 h. Ceux qui ne respectent pas ces consignes, se voient interpellés par les agents de police qui veillent à l’application stricte des nouvelles règles.

« Je suis venu avec des amis pour changer d’air au bord de la mer à Ain diab mais nous avons été surpris par les policiers qui nous ont indiqué que c’est désormais interdit de descendre à la plage après 18h. Nous ne le savons pas auparavant, c’était une grande surprise pour nous ! », commente un jeune casablancais incapable de comprendre les motivations d’une telle interdiction. A quelques pas, un autre groupe de jeunes est invité à quitter les lieux. Incrédules, ils demandent des explications aux agents. A nous, ils expriment leur déception. « Après trois mois d’emprisonnement chez nous, on voulait juste respirer un petit bol d’air frais. Mais on n’y peut rien, il faut se plier aux ordres », ajoute l’un des jeunes « expulsés ».

Pour Said, jeune employé, l’horaire limite de 18h est assez difficile à respecter. « Pour ceux qui travaillent et qui ont l’habitude de se rendre à la plage après 17h00, ça devient quasiment impossible de profiter de ce moment de détente, volé pendant les journées de travail. Si seulement ils prolongent un peu la durée et ne ferment la plage qu’à 20h », espère le jeune homme.

De leur côté, ceux qui ont passé la journée au bord de la mer, s’apprêtent à quitter les  lieux à 18h. « Nous avons bien profité de notre journée mais nous devons respecter les consignes pour notre bien et celui de nos enfants », commente une mère de famille. « Durant la journée, de nombreuses  règles sont  à respecter pour pouvoir profiter de la plage sans être interpelés : Laisser une distance de 8m entre un parasol et un autre et ne pas pratiquer des sports collectifs », nous explique la dame en incitant ses enfants à activer le pas.

Plus loin sur la corniche, une belle foule investit les lieux. La soirée s’annonce douce  et les Casablancais arrivent en masse pour profiter de leur liberté fraichement acquise. Infatigables, des agents de police ne baissent pas la garde. Incitant ceux qui trainent le pas à s’activer, ils empêchent les nouveaux arrivants de descendre sur la plage.  Pour le moment, il faut se contenter de contempler la mer et de humer son air frais de loin. Ceci sans oublier évidement son masque et la distanciation physique.

 

laissez un commentaire