Plan Royal inédit à deux piliers : l’économique et le social

 

Le Roi Mohammed VI a adressé, ce mercredi 29 juillet 2020, un discours à la Nation à l’occasion du 21e anniversaire de son intronisation. Ce discours traduit la Vision prospective Royale face à l’impact socio-économique de la crise pandémique. 

 

C’est sous le signe de l’optimisme que le Roi Mohammed VI a entamé son discours en mettant en exerce la force pérenne des liens entre le Trône et le Peuple, qui font «indissolublement corps, dans les heures fastes comme dans l’adversité». Le Souverain a également témoigné de sa grande affection pour chaque citoyen, surtout en ces temps difficile de la crise pandémique du Cvid-19. «L’intérêt bienveillant que Je porte à la santé de chaque citoyen marocain et à la sécurité de sa famille est à l’aune de mes préoccupations à l’égard de mes propres enfants et de ma propre famille».

Reconnaissance Royale

Le Roi Mohammed VI a déclaré que ce n’était pas de gaieté de cœur que des résolutions difficiles, voire rudes parfois, ont été adoptées. «Nous avons été guidés en cela par une double priorité : protéger les citoyens et agir dans l’intérêt supérieur de la Nation».

En remerciant toutes les forces vives qui sont en première ligne dans la lutte contre la Covid-19,  le Souverain a exprimé sa fierté de constater comment l’ensemble des Marocains et les forces vives de la Nation ont traversé cette conjoncture en manifestant un haut niveau de prise de conscience, de discipline et de réactivité positive, chacun remplissant avec sérieux et responsabilité le rôle qui lui incombe.

Le Roi Mohammed VI a salué aussi les citoyennes et les citoyens pour l’esprit solidaire et l’engagement responsable dont ils ont fait preuve pendant la période de confinement, tant sur le plan individuel que collectif.

Le Roi Mohammed VI a rappelé «les moments mémorables au cours desquels un bel esprit d’entraide et de volontariat prévalait entre voisins», et le haut sens de patriotisme exprimé dans des moments difficiles.

Fonds spécial salvateur

Le Roi Mohammed VI a souligné l’ampleur de la crise et ses fâcheux impacts sanitaires, mais aussi économiques et sociales. C’est pour cela que le Souverain avait donné ses hautes instructions pour la création du Fonds spécial pour faire face à cette situation qui a permis la mobilisation de 33 milliards 700 millions de dirhams, comme l’a rappelé le Souverain. «Le total des dépenses engagées jusqu’à présent se monte à 24 milliards 650 millions de dirhams. Cette somme a permis le financement des mesures d’appui social et l’achat du matériel médical nécessaire», a détaillé le Roi Mohammed VI.

Par ailleurs, le Souverain a annoncé que 5 milliards de dirhams seront affectés à la Caisse Centrale de Garantie, dans le cadre de la relance économique.

En affirmant que les incidences de la crise seront rudes, le Roi Mohammed VI a annoncé aussi avoir orienté le gouvernement pour qu’il appuie la résilience des secteurs touchés, qu’il préserve les emplois et soutienne le pouvoir d’achat des ménages restés sans moyens de subsistance.

Par ailleurs, face aux relâchements constatés, le Roi Mohamed VI a appelé à la vigilance, à la solidarité, au respect des mesures sanitaires et à l’élaboration d’un plan qui maintienne la nécessaire mobilisation et permette d’affronter, le cas échéant, une éventuelle seconde vague de la pandémie.

Vision Royale prospective

«Notre travail ne consiste pas seulement à contrecarrer la pandémie. Il vise aussi à remédier à ses répercussions économiques et sociales dans le cadre d’une vision prospective globale mettant à profit les enseignements tirés de la période en cours», a déclaré le Roi Mohammed VI.

Le Souverain a relevé l’esprit solidaire et responsable dont font preuves les Marocains, mais aussi des insuffisances qui touchent plus particulièrement le domaine social. Pr conséquent, le Roi Mohammed VI a appelé le gouvernement à  initier un plan ambitieux de relance économique pour permettre aux secteurs de production de se remettre d’aplomb, d’accroître leur capacité à créer des emplois et à préserver les sources de revenu, avec une attention particulière aux petites et les moyennes qui constituent le maillon central du tissu économique national.

«Dans ce cadre, environ 120 milliards de dirhams seront injectés dans l’économie nationale, soit l’équivalent de 11% du PIB. Ce taux inscrit le Maroc parmi les pays les plus audacieux en matière de politique de relance économique post-crise», a annoncé le Souverain.

Le Roi Mohammed VI a affirmé également qu’un Fonds d’investissement stratégique devait être créé pour remplir une mission d’appui aux activités de production, d’accompagnement et de financement des grands projets d’investissement public-privé, dans une diversité de domaines.

«En sus de la participation de l’Etat, ce Fonds devra compter sur la coordination et la rationalisation des différents Fonds de financement», a précisé le Souverain en insistant sur l’adhésion du gouvernement ainsi que des acteurs économiques et sociaux.

Le Roi Mohammed VI a insisté, une nouvelle fois, sur la réforme profonde du secteur public, pour «garantir une complémentarité et une cohérence optimales entre leurs missions respectives et, in fine, rehausser leur efficience économique et sociale». Dans cette perspective, le Souverain a appelé à la création d’une Agence Nationale dont la mission consistera à assurer la gestion stratégique des participations de l’Etat et à suivre la performance des établissements publics.

Protection sociale pour toutes et pour tous

«Tous les projets et toutes les initiatives que Nous engageons ont une double finalité complémentaire : la promotion du développement et l’instauration de la justice sociale et spatiale», a déclaré le Souverain. Et le Roi Mohammed VI d’ajouter :«Notre aspiration prioritaire est d’assurer la protection sociale à tous les Marocains. Et Notre détermination est qu’à terme Nous puissions en faire bénéficier toutes les franges de la société».

Le Souverain a affirmé que le moment est venu de lancer, au cours des cinq prochaines années, le processus de généralisation de la couverture sociale au profit de tous les Marocains.

«Nous préconisons le déploiement progressif de cette opération à partir du mois de janvier 2021, selon un programme d’action précis. Celui-ci devra porter, en premier lieu, sur la généralisation de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) et des allocations familiales. Il sera ensuite étendu aux autres couvertures sociales que sont la retraite et l’indemnité pour perte d’emploi», a détaillé le Roi Mohammed VI. Pour assurer la bonne conduite de ces mesures, le Souverain a appelé à une réforme rigoureuse des systèmes et programmes sociaux déjà en place, notamment à travers l’opérationnalisation du Registre social unifié (RSU). Dans la Vision prospective Royale, la généralisation de la couverture sociale doit devenir un levier essentiel d’insertion du secteur informel dans le tissu économique national. C’est pour cela qu’il a appelé le gouvernement, en concertation avec les partenaires sociaux, à parachever l’élaboration d’une vision pragmatique globale incluant le planning, le cadre légal ainsi que les options de financement pour parvenir in fine à une généralisation effective de la couverture sociale.«Il importe d’adopter une bonne gouvernance reposant sur un dialogue social constructif. Guidé par les principes de probité, de transparence, de droit et d’équité, ce dispositif devra prévenir tout dérapage ou toute instrumentalisation de ce noble projet sociétal à des fins politiques», a déclaré le Roi Mohammed VI.

A la fin de son discours le Souverain s’est adressé à toutes les forces vives de la Nation, les engageant à adhérer vigoureusement aux efforts déployés à l’échelle nationale pour dépasser la conjoncture actuelle et faire face à ses répercussions économiques et sociales : «J’en appelle à leur patriotisme, à leur sens des responsabilités individuelles et collectives».

laissez un commentaire