Polisario et terrorisme : L’Agence japonaise des Renseignements tire la sonnette d’alarme

Polisario

L’agence japonaise de renseignement vient de publier son dernier rapport sur le terrorisme dans le monde. Intitulé « Kokusai Terrorismu Youran 2014 », ce document désigne nommément Tindouf comme  « lieu de fréquents enlèvements » et la classe « zone dangereuse ». Les auteurs de ce rapport avaient déjà sonné l’alarme l’année dernière en révélant les connexions entre le Polisario et AQPA (Al-Qaïda dans la péninsule Arabique) ainsi qu’avec AQMI (Al-Qaïda au Maghreb Islamique) et les autres groupes terroristes locaux dans la zone du Sahel, notamment au Mali.

« Il est souligné qu’AQMI a des alliances avec l’AQAP (Al-Qaïda dans la péninsule Arabe) et le Front de Polisario en Algérie », peut-on lire à la page 56 du rapport. On apprend aussi à travers ce document que le GICM (Groupe islamique Combattant Marocain), le GICL (Groupe Islamique Combattant Libyen) et le TCG (Groupe Combattant tunisien) « ont envoyé des combattants à AQMI ». Le texte relate aussi les fréquences des enlèvements de touristes étrangers dans le désert du Sahara, et les échanges de ces otages contre de fortes sommes d’argent.

Pour rappel, déjà dans son rapport 2011, l’agence japonaise des renseignements a clairement catalogué le Polisario en tant que mouvement terroriste. C’est d’ailleurs suite à l’aggravation des menaces terroristes dans le monde que l’agence a décidé de publier, chaque année, son rapport sur le terrorisme. A noter que cette instance, dite des Renseignements pour la sécurité Publique, est  une agence gouvernementale placée sous la tutelle du ministère nippon de la justice. Département qui s’occupe de la sécurité nationale à la fois sur le territoire japonais et à l’étranger.

Lire la version original de « Kokusai Terrorismu Youran 2014 »

laissez un commentaire

Commentaires (3)
  1. olivier le boulengé

    Il est heureux que l’agence de renseignements japonaises ouvrent les yeux de sa population sur les liens existant entre le Polisario et Aqmi…voilà au moins une information qui contrebalancera l’appel fait par un ancien premier ministre japonais qui visait plutôt au soutien à la RASD.
    http://www.unitedtownsagency.org

    Répondre
  2. Nino

    @ olivier le boulengé

    En 2013 les services secrets Allemands ont fait le même constat, mais apparemment la communauté internationale attend une tragédie pour réagir…elle devra en assumer l’entière responsabilité.

    Répondre
  3. hafsi

    hafsi : depuis quant la communauté internationale est responsable des tragédies des petits peuples ? la communauté internationale c’est les USA , la FRANCE , la G.B , et peut être Allemagne.y a t’il une tragédie plus grande que la tragédie de ghaza ? et pourtant ;;;

    Répondre