Prolongation des restrictions, douche froide pour les hammams

La prolongation des restrictions pour une durée d’une semaine suscite l’ire des propriétaires des hammams traditionnels et des douches. Une lettre de SOS a été envoyée au wali de la région Casablanca-Settat

«La situation devient insoutenable et nous ne pouvons plus tenir le coup », lance d’emblée Rabii Ouachi, Président de la Fédération nationale des associations des propriétaires et gérants des hammams traditionnels et douches au Maroc. Ils sont fermés depuis près de 6 mois au total. Et leur situation financière ne cesse de se détériorer. Avec la baisse du nombre de contaminations à l’échelle nationale et à Casablanca en particulier, ils s’attendaient à reprendre leur travail. Mais, la prolongation des mesures restrictives encore une fois pour une durée d’une semaine dès le 13 janvier 2021 a été le coup de grâce. Les propriétaires et gérants des hammams traditionnels ont décidé donc de réagir et exprimer leur désarroi à travers un courrier adressé au wali de la région Casablanca-Settat. Les professionnels appellent les autorités à un dialogue et échange bilatéral pour trouver des solutions capables de sauver un secteur au bord du gouffre aujourd’hui. «Nous préconisons la réouverture immédiate des hammams et douches pour que les propriétaires puissent payer leurs dettes et faire face à leurs engagements professionnels et personnels (salaires, loyers, frais de scolarité des enfants…) », déplore Rabii Ouachi qui tient à souligner que beaucoup de professionnels ne pourront plus rouvrir leurs portes. «Des dizaines de hammams ne vont plus pouvoir fonctionner. Non seulement les lieux sont détériorés mais leurs propriétaires croulent sous les dettes et n’ont plus de quoi redémarrer leur activité », ajoute Ouachi. Le courrier envoyé met l’accent aussi que l’engagement des propriétaires des hammams à respecter toutes les mesures de précaution nécessaires notamment  la désinfection continue des lieux, la distanciation sociale, la capacité d’accueil…Bref ils sont prêts à tout mettre en place, et ne veulent que reprendre leurs activités dans les plus brefs délais.

 

 

laissez un commentaire