Renault : pas d’extension d’usine au Maroc

Renault dévoile un plan d’économie sévère incluant des fermetures de sites et des suppressions de postes. Même le Maroc est concerné par le nouveau plan d’économies

Renault traverse une période très compliquée suite non seulement au coronavirus, mais aussi l’arrestation de son ancien patron Carlos Ghosn en fin 2018.  Pour repartir sur de bonnes bases, le constructeur français compte supprimer près de 15.000 emplois Dans le monde, dont plus de 4.500 en France, qui ne seront pas selon le syndicat du groupe, des licenciements secs mais plutôt des départs à la retraite non remplacés.

Les capacités de production du groupe vont aussi être réduites à 3,3 millions de véhicules par an contre 4 millions actuellement. Les projets d’extension des sites seront aussi à l’arrêt notamment au Maroc et en Roumanie. En Corée du Sud, Renault compte réduire ses activités mécaniques. Et en Turquie,  diminuer celles de production de boites à vitesses.

Ce plan permettra au constructeur d’économiser quelques 2 milliards d’euros sur 3 ans : un tiers sur la production, un tiers sur l’ingénierie et un tiers sur les frais de structure, marketing et réseau.

laissez un commentaire