Réseaux sociaux. Avis de tempête sur facebook

Mark Zuckerberg, le patron de facebook. Le monopole risque d’éclater

Depuis que les réseaux sociaux Facebook et WhatsApp ont décidé de bannir Donald Trump, les utilisateurs se sont rués vers des plateformes alternatives, comme une sorte de protestation contre ce que plusieurs ont qualifié d’atteinte à la liberté d’expression.

L’hémorragie avait commencé bien avant, les utilisateurs craignant les utilisations abusives de leurs données personnelles par Whatsapp, surtout après son rachat par Facebook.

Une aubaine pour Signal, Telegram et VKontakte. Telegram, par exemple, a enregistré 500 millions d’utilisateurs actifs durant la première semaine de janvier seulement. Son fondateur russe Pavel Dourov, a annoncé « 25 millions de nouveaux utilisateurs lors des 72 dernières heures ».

Devant cette ruée vers des solutions alternatives, WhatsApp a essayé de rassurer ses utilisateurs, inquiets à l’idée que la messagerie ne partage davantage de données avec sa maison mère Facebook.

« Nous voulons dire clairement que la mise à jour n’affecte en aucune façon la confidentialité des messages échangés avec vos amis et votre famille », a affirmé WhatsApp sur son site web. Visiblement, cela n’a pas convaincu grand monde. La preuve, Telegram continue d’accueillir de nouveaux utilisateurs.

Les craintes de facebook, de Whatsapp, de Youtube et d’instagram…vont encore augmenter, la crise actuelle va certainement se répercuter sur les cours en bourse et si la chute continue, les annonceurs iront là où il y a le plus de monde.

Il a suffit d’une déclaration de deux mots d’Elon Musk, le patron de Tesla et de SpaceX pour que les réseaux tremblent: « utilisez Signal! » avait-il conseillé aux mécontents de WhatsApp.

Pour le moment, Signal et Telegram sont en tête des téléchargements d’applications gratuites sur les plateformes Apple Store et Google Play dans plusieurs pays.

Signal qui a été lancé en 2014, est considérée comme l’une des applications de messagerie les plus sécurisées du marché grâce notamment au chiffrage de de bout en bout des messages et des appels audios et vidéos.

Telegram a été lancé en 2013, par les frères Pavel et Nikolaï Dourov, auteurs du réseau social russe VKontakte. Sa popularité est basée sur la sécurité et sur son refus de collaborer avec les autorités.

laissez un commentaire