Revenez demain! L’administration à l’âge de pierre

Votre acte de naissance sur pierre

Aujourd’hui, demander un extrait du casier judiciaire ne demande pas plus de 5 minutes. Dans une commune urbaine comme Benslimane (45 Km de Casablanca), le service de l’état civil a été informatisé, la pièce est imprimée, signée,  délivrée au demandeur avant qu’il ne comprenne ce qui se passe. Ça c’est à Benslimane.

A Casablanca, il y a encore des arrondissements qui vivent à l’âge de pierre. On dirait qu’ils gravent les extraits d’actes de naissance dans du marbre. Ça prend du temps, c’est toujours ce sacré « reviens dans deux jours! ». Là où on s’aperçoit que même le temps fait du sur place.

Les bureaux donnent déjà une idée sur l’ambiance. On est à l’arrondissement Essalam. Tout est vétuste, pas trace d’un ordinateur, le personnel à la mine patibulaire ne sait ni accueillir ni encore moins sourire.  Les murs, le sol, le peu de mobilier sont d’une saleté désolante.

Et pourtant, on est au centre de Casablanca et l’endroit est un des plus importants, à deux pas de la toute nouvelle Cité de l’air, avec ses immeubles dernier cri, ses technologies, ses sièges de banques et son très beau parc. Le futur en quelque sorte.

Pourquoi cette administration est-elle restée hors du temps? Pourquoi n’a-t-elle pas changé? C’est certainement une question de mentalité. Parce que l’argent ne doit pas manquer à cette commune riche.

Un vrai sujet pour les archéologues.

laissez un commentaire